VAT a amorcé un rétablissement sur la fin de l'année dernière

mardi, 03.03.2020

Les entrées de commandes et le chiffre d'affaires de VAT ont nettement progressé entre le troisième et le quatrième trimestre l'an dernier.

Les actionnaires se verront offrir un dividende stable de 4 francs par action. (Keystone)

Le producteur de valves pour micro-pompes à vide VAT confirme mardi l'amorce de rétablissement promise sur la fin de l'exercice écoulé. Entrées de commandes et chiffre d'affaires ont nettement progressé entre le troisième et le quatrième trimestre, mais le tableau annuel livré par l'industriel saint-gallois demeure sévère.

Sur l'ensemble de l'exercice, les entrées d'irdres accusent encore une contraction de près de 10% à 585 millions de francs, tandis que les recettes ont fondu de 18,3% à 570,45 millions. L'excédent brut d'exploitation (Ebitda) a été élagué de plus d'un quart à 154 millions et le bénéfice net amputé de près de moitié à 74,8 millions.

Les actionnaires se verront offrir un dividende stable de 4 francs par action.

Le recul généralisé s'avère moins sévère que pronostiqué par les analystes du consensus AWP, qui articulaient en moyenne des entrées de commandes de 574,1 millions, un chiffre d'affaires de 559,9 millions et un Ebitda de 150,6 millions. Le bénéfice net par contre était attendu à 81,4 millions et le dividende à 4,30 francs par titre.

La direction ambitionne de renouer avec la croissance - hors effets de changes - dès l'année en cours, quand bien même la visibilité sur son segment d'activité demeure limitée. La rentabilité doit aussi prendre l'ascenseur. La barre des 33% de marge Ebitda à moyen terme reste d'actualité, mais risque de porter sur un volume de chiffre d'affaires moins imposant qu'initialement prévu.

Dans l'immédiat, VAT compte générer un chiffre d'affaires de 140 à 150 millions de francs sur les trois premiers mois de 2020. (awp)






 
 

AGEFI



...