Orior: les effets de la peste porcine en Chine sont minimes

vendredi, 21.06.2019

Les effets de la peste porcine sont minimes pour le traiteurs industriel zuirchois Orior. La viande porcine suisse n'est pas affectée par les achats compensatoires de la Chine.

La viande porcine suisse n'est pas affectée par les achats compensatoires de la Chine et par la hausse des prix qui en découle.(Keystone)

Orior a affirmé vendredi que les effets de la peste porcine étaient "minimes" pour le traiteur industriel zurichois. Les prix de la viande porcine suisse étant très élevés en comparaison européenne, le groupe n'est pas touché par l'exportation de ses produits de base vers l'Empire du milieu.

"La viande porcine suisse n'est pas affectée par les achats compensatoires de la Chine et par la hausse des prix qui en découle", a affirmé Orior dans un communiqué.

Au premier semestre, la société s'attend à une "légère amélioration" au niveau de la marge brute et opérationnelle (Ebitda). Le potentiel d'amélioration est également présent en seconde partie d'année.

Le chiffre d'affaires global doit certes augmenter, mais du fait de la cession d'activités suisses jugées non rentables la croissance organique est attendue en repli de 1% à 2%.

Le virus de la peste porcine africaine, qui n'est pas dangereux pour l'homme mais très destructeur pour les cochons d'élevage et les sangliers sauvages, s'est propagé depuis août 2018 dans plus de la moitié des provinces chinoises. Des foyers ont également été détectés en Mongolie et au Cambodge ainsi qu'en Corée du Nord.

En Chine, premier producteur et consommateur mondial, les autorités ont annoncé avoir tué environ un million de porcs depuis août mais, d'après les experts, ce chiffre est sous-évalué.(awp)






 
 

AGEFI



...