Conjoncture: Seco et KOF harmonisent leurs prévisions pour l'année en cours

mardi, 21.03.2017

Les économistes fédéraux du Seco rapprochent leurs projections (1,6%) de celles de leurs homologues du Centre de recherches conjoncturelles (KOF), qui campent pour leur part sur 1,5%.

Pour 2018, les économistes du Seco s'attendent toujours à un PIB en croissance de 1,9%, tandis que le consensus du KOF fait état de 1,7%.

Le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) a raboté mardi les prévisions de croissance économique pour la Suisse, tablant cette année sur un produit intérieur brut (PIB) en progression de seulement 1,6%, contre 1,8% dans ses précédentes estimations. Les économistes fédéraux rapprochent ainsi leurs projections de celles de leurs homologues du Centre de recherches conjoncturelles (KOF), qui campent pour leur part sur 1,5%.

"La croissance de l'économie suisse s'est montrée plus modeste qu'attendu au 2e semestre 2016", le secteur industriel ayant notamment pénalisé la conjoncture en fin d'année, a indiqué le Seco dans un communiqué. Mais selon les spécialistes, "les indicateurs avancés de ce début d'année font état d'une nette amélioration et l'économie mondiale envoie des signaux positifs".

Pour 2018, les économistes du Seco s'attendent toujours à un PIB en croissance de 1,9%, tandis que le consensus du KOF fait état de 1,7%, selon le relevé trimestriel du département de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ).

Léger mieux sur le front de l'emploi


Concernant l'emploi, le Seco mise toujours sur un taux de chômage de 3,2% cette année et de 3,1% l'année suivante. "L'inversion de tendance amorcée après le ralentissement conjoncturel de 2015 semble graduellement prendre corps. Le nombre de chômeurs inscrits est déjà en léger recul depuis septembre 2016", a commenté le secrétariat.

Les experts zurichois anticipent encore pour 2017 un taux de chômage de 3,3%, qui doit s'affaisser en 2018 à 3,2%. Les prévisions d'inflation pour l'année en cours ont été relevées de 10 points de base (pb) par rapport à décembre dernier à 0,4% et le renchérissement doit accélérer à 0,7% l'an prochain.

Les perspectives de croissance des exportations ont été rabotées de 10 pb à 3,2% pour 2017 et s'établissent à 3,6% pour 2018.

Les prévisions pour les taux et les changes à un horizon de trois mois ont peu varié. Le Libor à trois mois en francs est désormais attendu à -0,75% (-0,74%) et le taux comptant à dix ans de la Confédération à -0,07% (-0,05%). La paire EUR/CHF doit s'établir à 1,07 (1,08) CHF et la paire USD/CHF à 1,02 (1,02) CHF.

L'optimisme est nettement remonté concernant le Swiss Performance Index, attendu dans trois mois à 9390 points contre 8708 points. - (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...