Les douaniers ont saisi davantage de médicaments illégaux en 2017

vendredi, 09.02.2018

Les douaniers suisses ont saisi l'an dernier 1060 paquets contenant des produits thérapeutiques importés illégalement, soit un peu plus que les 1028 séquestres effectués en 2016.

Le gendarme helvétique des produits thérapeutiques met en garde contre des substances autobronzantes et amaigrissantes.(keystone)

L'Inde, Singapour et l'Allemagne constituent toujours les trois principaux pourvoyeurs de substances douteuses, mais les pays de l'ex-bloc communiste montent en puissance, relève vendredi Swissmedic.

La Pologne a ainsi vu sa contribution bondir de 40% pour porter celle de l'Europe de l'Est à 13% du total. Le sous-continent indien a représenté à lui seul près de la moitié des envois illégaux, loin devant l'Europe de l'Ouest et le reste de l'Asie, avec près d'un cinquième chacun.

Le gendarme helvétique des produits thérapeutiques met par ailleurs en garde contre des substances autobronzantes et amaigrissantes. Le Melatonan expédié depuis la Grande-Bretagne et la Pologne présente des effets secondaires de type grippal et est susceptible d'endommager les systèmes immunitaire comme cardiovasculaire.

Les douanes sont par ailleurs tombées sur une contrefaçon du Reductil en provenance de République tchèque, retiré du marché dans presque tous les pays du monde depuis près de dix ans en raison d'une dangerosité supérieure aux bienfaits attendus. Les contrefaçons analysées ne contenaient de surcroît pas le principe actif (sibutramine), mais une combinaison de caféine et de synéphrine.

Swissmedic tient à mettre en garde contre les boutiques en ligne proposant d'acquérir sans ordonnance des médicaments normalement délivrables uniquement sur prescription médicale et faisant souvent usage du slogan "Des préparations originales à un prix avantageux". Ces devantures virtuelles cachent souvent de plus vastes réseaux criminels, peu soucieux de la conformité des produits dont ils font commerce.

Les troubles de la fonction érectiles demeurent la première motivation des résidents helvétiques pour adopter des comportements d'achat aventureux, ces médicaments ayant représenté plus de la moitié des saisies douanières l'an dernier. La part des produits soumis à ordonnance médicale s'est élevée à 16% et celle des somnifères et calmants à 12%.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...