Les directeurs financiers pessimistes pour une reprise rapide

jeudi, 25.06.2020

Les directeurs financiers en Suisse sont pessimistes quant à une relance rapide de l'activité économique après la pandémie de coronavirus.

Face aux difficultés liées au coronavirus, 78% des entreprises ont ajusté à la baisse leurs prévisions de chiffre d'affaires.(Keystone)

Les chiffres d'affaires des entreprises ne devraient pas renouer avec leurs niveaux précédant la crise du coronavirus avant le premier trimestre 2021. Selon le dernier sondage réalisé en juin par le cabinet d'audit Deloitte Suisse, 65% des 87 directeurs financiers interrogés s'attendent à des perspectives moroses pour leur société.

La majorité des sondés (55%) table sur une récession prolongée, 17% entrevoit une deuxième récession à l'horizon et 7% craint une période prolongée de faible croissance, selon un communiqué publié jeudi. Face à ces difficultés, 78% des entreprises ont ajusté à la baisse leurs prévisions de chiffre d'affaires.

"Les exportateurs vont être durement touchés par la pandémie (...) mais aussi les sociétés actives sur le marché national, dont de nombreuses PME", a averti Michael Grampp, économiste en chef de Deloitte Suisse.

Face à ces perspectives moroses, les entreprises doivent être mieux armées, prévient Alessandro Miolo. Pour ce spécialiste de l'audit et de l'assurance, "des mesures à court terme ne permettent pas d'assurer le succès à long terme". Les entreprises doivent passer en "mode croissance", après avoir été "pétrifiées" par la situation et focalisé leur attention sur les coûts.(AWP)






 
 

AGEFI



...