Près de 1200 entreprises ont fait faillite entre janvier et février

mercredi, 27.03.2019

Les deux premiers mois de l'année ont vu 1160 entreprises helvétiques déposer leur bilan, soit 3% de plus qu'au cours de la même période un an plus tôt.

Sur le total des faillites répertoriées, près des trois quarts sont à mettre sur le compte d'un manque de liquidités.(Keystone)

Sur le seul mois de février, le nombre de faillites a augmenté de 7% à 634, selon le dernier décompte du cabinet de recouvrement Bisnode publié mercredi.

Avec 182 faillites prononcées entre janvier et février, le Tessin se distingue tant en valeur absolue qu'en termes d'évolution (+47%), devant les principaux centres économiques que sont Zurich (163, +22%) et Genève (157, +57%).

A l'inverse, le nombre d'entreprises à avoir mis la clé sous paillasson a diminué d'environ un tiers dans le canton de Berne (65) et dans les deux Bâle (61) et de 13% dans le canton de Vaud (119).

Sur le total des faillites répertoriées, près des trois quarts - 848, le même nombre qu'en 2017 à l'unité près - sont à mettre sur le compte d'un manque de liquidités, les 312 restantes (+13%) relevant de l'article 731b du code des obligations (CO), relatif aux liquidations pour des motifs d'ordre organisationnel.

Dans son analyse sectorielle, Bisnode signale que le risque d'insolvabilité le plus élevé se trouve dans les secteurs de l'hôtellerie-restauration et l'artisanat, avec respectivement 114 et 162 liquidations enregistrées.

Pendant la période sous revue, 7640 entreprises ont été créées, soit 6% de mieux en rythme annuel. La palme revient au canton de Zurich (1359, +5%), loin devant Vaud (813, +6%), Berne (686, +25%) et Genève (617, +4%).(awp)






 
 

AGEFI



...