Deux nouveaux cas de surveillance chez Credit Suisse

lundi, 07.09.2020

Les deux nouveaux cas de surveillance chez Credit Suisse se sont déroulés aux Etats-Unis et en Asie, indique la Sonntgaszeitung.

La Finma a lancé la semaine dernière une enquête suite à l'affaire des filatures des hauts dirigeants de Credit Suisse. (Keystone)

Chez Credit Suisse, l'audit externe mené pour faire la lumière sur le scandale des filatures aurait fait apparaître de nouveaux cas. La grande banque a fait surveiller deux personnes en plus du banquier vedette Iqbal Khan et de l'ex-chef du personnel Peter Goerke, a rapporté la Sonntagszeitung.

Les cas de surveillance révélés par le cabinet d'avocats Quinn Emanuel se sont déroulés aux Etats-Unis et en Asie, précise l'article, citant des sources proches du dossier. Outre-Atlantique, la grande banque aurait visé l'ancien codirecteur de la banque d'affaires Gaël de Boissard. Aucun nom n'est avancé pour le cas en Asie.

Sollicité par AWP, le numéro deux bancaire helvétique a réitéré les déclarations faites la semaine dernière, lors de l'annonce de l'enquête du gendarme financier Finma. Le conseil d'administration et la direction affirment que la surveillance des employés ne fait pas partie de la culture de la banque. Credit Suisse réaffirme sa détermination à travailler avec l'autorité de surveillance.

La Finma a lancé la semaine dernière une enquête suite à l'affaire des filatures des hauts dirigeants de la grande banque, suite à l'audit confié à Quinn Emanuel. Le gendarme des marchés va s'intéresser aux "violations du droit de la surveillance dans le contexte des activités de filature et de sécurité de la banque".

L'affaire avait éclaté en septembre 2019, avec la révélation de la filature du banquier star Iqbal Khan, passé depuis au concurrent UBS, où il codirige la gestion de fortune, qui s'était terminée en course-poursuite dans les rues de Zurich.

Le directeur général de l'époque, Tidjane Thiam, avait été éclaboussé par ce scandale. L'écho médiatique de l'affaire et le dégât d'image porté à Credit Suisse ont précipité en février le départ du Franco-Ivoirien, arrivé en 2015 pour redresser la barre. (awp)






 
 

AGEFI



...