L'euro se stabilise face au dollar

mardi, 13.06.2017

Les deux monnaies sont restées dans une fourchette étroite à la veille d'une décision monétaire aux États-Unis, tandis que la livre britannique restait sous pression.

Les deux monnaies sont restées dans une fourchette étroite à la veille d'une décision monétaire aux États-Unis, tandis que la livre britannique restait sous pression.

L'euro se stabilisait face au dollar mardi, le couple de devises restant cantonné dans une fourchette étroite à la veille d'une décision monétaire aux États-Unis, tandis que la livre britannique restait sous pression.

Vers 09H00 GMT (11H00 HEC), l'euro valait 1,1211 dollar, contre 1,1204 dollar lundi vers 21H00 GMT.

La monnaie européenne montait face à la monnaie nipponne, à 123,49 yens pour un euro contre 123,14 yens la veille.

Le billet vert aussi gagnait du terrain face à la devise japonaise, à 110,15 yens pour un dollar contre 109,91 yens lundi soir.

"La Réserve fédérale américaine (Fed) débute sa réunion de deux jours mardi" et il est "largement attendu qu'elle relève ses taux d'intérêt de 25 points de base pour la troisième fois depuis décembre", a noté Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.
Mais comme une telle action est déjà intégrée aux cours, le communiqué accompagnant la décision du Comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) sera particulièrement décortiqué.

"Les courtiers vont se focaliser sur tout détail éventuel sur les projets de normalisation du bilan de la Fed et sur le calendrier de la prochaine hausse", a prévenu Mme Ozkardeskaya.
Les récents indicateurs ont peint un tableau en demi-teinte de l'activité de la première économie mondiale, ce qui a fait douter les observateurs de la capacité de la Fed à poursuivre ses relèvements de taux au second semestre 2017 et devrait limiter les éventuelles velléités haussières du dollar à court terme.

De son côté, la livre britannique tentait de se reprendre un peu face à l'euro et au dollar mais restait sous pression à deux jours d'une décision monétaire de la Banque d'Angleterre (BoE) et après des élections législatives la semaine dernière qui ont vu les conservateurs de la Première ministre Theresa May perdre leur majorité absolue.
"Étant donné les incertitudes politiques qui planent sur le Royaume-Uni au moment où il se prépare à débuter les négociations pour le Brexit avec l'UE (Union européenne), il semble peu probable que les responsables (de la BoE) jugent approprié d'ajouter une hausse de taux à l'équation, à moins que cela ne soit absolument nécessaire", a estimé Craig Erlam, analyste chez Oanda.

Mais la BoE est face à un "casse-tête", prise entre les risques liés aux négociations pour le Brexit et l'accélération de l'inflation, a souligné Alexandre Baradez, analyste chez IG.
En effet, selon des données publiées mardi, la hausse des prix à la consommation au Royaume-Uni a connu une nouvelle accélération, pour atteindre 2,9% sur un an en mai, son niveau le plus élevé depuis juin 2013, et de nouveau au-dessus de l'objectif de 2% fixé à la banque centrale britannique.

Si la hausse de l'inflation semble un peu plus rapide que les prévisions de la BoE, "les incertitudes politique et économique font que la Banque d'Angleterre va marcher sur des oeufs" et qu'elle pourrait bien s'abstenir d'une hausse de taux tant qu'il n'y a pas "plus de clarté sur l'avenir", a commenté James Knightley, analyste chez ING.

La hausse des taux est la principale arme dont dispose une banque centrale pour contrer la hausse des taux, mais une telle action risquerait de peser lourdement sur une reprise économique toujours terne.

Vers 09H00 GMT, la livre britannique gagnait un peu de terrain face à la monnaie européenne, à 88,28 pence pour un euro, après avoir atteint lundi son niveau le plus faible en sept mois, à 88,66 pence. Elle montait aussi un peu face au billet vert, à 1,2697 dollar pour une livre, après être tombée vendredi à un plus bas en sept semaines à 1,2636 dollar.

La monnaie suisse montait face à l'euro, à 1,0841 franc pour un euro, tout comme face au dollar, à 0,9669 franc pour un dollar.

La devise chinoise se stabilisait face au billet vert, à 6,7976 yuans pour un dollar contre 6,7982 yuans lundi à 15H30 GMT.
L'once d'or valait 1.262,66 dollars, contre 1.266,40 dollars lundi soir.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...