L'EPFL et l'EPFZ lancent un master conjoint en cybersécurité

mardi, 19.03.2019

Les deux hautes écoles s’allient pour proposer dès la rentrée d’automne 2019 un programme inédit visant à former des ingénieures et ingénieurs spécialisés en sécurité informatique.

Ce nouveau master en cybersécurité sera proposé dès la rentrée d’automne 2019.

Pour encourager la formation et la recherche dans le domaine de la sécurité informatique, l’EPFL et l’EPFZ, appuyées par la Confédération, allient aujourd’hui leurs compétences et proposeront dès la rentrée 2019 un Master commun en sécurité informatique.

Cette nouvelle formation a été présentée ce mardi 19 mars à l’occasion d’une conférence de presse qui a réuni le conseiller fédéral Guy Parmelin, le président de l’EPFL Martin Vetterli et le président de l’EPFZ Joël Mesot.

Il n’existait jusqu’alors aucune formation globale au niveau universitaire suisse dans ce secteur en pleine expansion, offrant de bonnes opportunités de carrière.

"Prochainement toutes les entreprises d’une certaine taille devront engager un responsable de la cybersécurité", souligne le professeur Mark Pauly, directeur du nouveau programme à l’EPFL. "Et elles ne sont pas les seules à devoir se protéger, tous les pays courent un risque. Avec une mise en réseau accrue, les infrastructures critiques comme la production et la distribution d’électricité sont plus sujettes à des cyberattaques."

Ce nouveau Master en cybersécurité sera proposé dès la rentrée d’automne 2019. Il se focalisera sur la cryptographie, la sécurité du matériel, des logiciels et des réseaux, mais aussi sur les manières d’assurer la sécurité des systèmes et d’obtenir la confiance des utilisateurs.

Avec des cours intégrant des parties pratiques, il vise à former des ingénieures et ingénieurs en sécurité informatique disposant de compétences fondamentales et appliquées de pointe. Mais ayant aussi intégré les enjeux légaux, éthiques et économiques liés à un domaine qui touche tous les pans de la société.

Les cours du Master en cybersécurité sont dispensés en anglais et les étudiantes et étudiants peuvent choisir de suivre ce programme à l’EPFL ou à l’EPFZ, les admissions étant coordonnées. En revanche, le suivi d’un semestre dans l’autre haute école est obligatoire.

Si la structure du programme, comptabilisant 120 crédits, diffère entre les deux universités, les compétences acquises au terme du cursus sont similaires. Le logo des deux écoles étant apposé sur le diplôme.

Ce nouveau programme s’adresse avant tout aux élèves disposant d’un Bachelor en Informatique, en Technologie de l’information ou en Systèmes de communication. Mais il est ouvert aux détenteurs d’autres Bachelor avec certains prérequis.






 
 

AGEFI



...