Swatch et Richemont malmenés par les craintes liées au coronavirus

lundi, 27.01.2020

Les craintes de voir les Chinois réduire leurs achats en produits de luxe à cause du coronavirus pèsent sur les titres de Swatch et Richemont.

En voyage, les touristes de l'Empire du Milieu ont la réputation de ne pas lésiner sur la dépense. (Keystone)

Les titres Swatch et Richemont ont mal démarré la semaine, pénalisées par les craintes de voir les Chinois limiter leurs déplacements et leurs achats en produits de luxe à cause de l'épidémie virale. En voyage, les touristes de l'Empire du Milieu ont la réputation de ne pas lésiner sur la dépense, profitant des taux de change pour acquérir des biens onéreux.

Sur le coup de 10h10, la porteur Swatch était dans le wagon de queue des valeurs vedettes de SIX, chutant de 3,2% à 251,70 francs, alors que la nominative Richemont reculait de 2,6% à 73,78 francs, dans un SMI en repli de 1,36%.

>> Lire aussi: Le yen et le franc grimpent sous l'effet de l'épidémie de coronavirus

"Les actions les plus exposées sont celles de Swatch Group, Richemont et Burberry", selon une étude de la Banque royale du Canada (RBC), qui rappelle que le SRAS avait fait baisser de 20% les flux de voyageurs internationaux en 2003.

"En moyenne, les actions du luxe génèrent 35% de leurs revenus grâce aux consommateurs chinois". Les analystes pensent que l'impact de l'épidémie actuelle sur la consommation chinoise, intérieure et extérieure, au premier semestre pourrait mener à une baisse de 7-8% des revenus du luxe. (awp)






 
 

AGEFI




...