Les contrôleurs aériens en grève à l'aéroport de Bâle-Mulhouse

mercredi, 06.02.2019

Une grève inattendue des contrôleurs aériens a entraîné l'annulation d'une trentaine de vols à l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse.

Le trafic aérien devrait revenir à la normale mercredi dès 8 heures. (Keystone)

Le trafic aérien a été fortement perturbé mardi soir à l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse, en raison d'une grève inattendue des contrôleurs aériens. 25 vols à destination de l'aéroport franco-suisse et 12 décollages ont été annulés. 800 passagers sont restés en rade.

Quelque 3700 passagers ont été touchés par le mouvement social, a indiqué EuroAirport dans la nuit de mardi à mercredi. Environ 2900 voyageurs n'ont pas pu rallier Bâle-Mulhouse. Plusieurs vols ont été détournés vers Zurich ou Stuttgart (D). 800 personnes sont restés en rade à l'aéroport binational. Ils ont été hébergés, précise une porte-parole d'EuroAirport.

Le trafic aérien est rentré dans l'ordre mercredi dès 8 heures. Avant cela, plusieurs vols ont encore dû être annulés au départ de Bâle-Mulhouse, les avions concernés n'ayant pas pu y atterrir mardi soir. Par effet de dominos, des retards pouvaient encore être constatés durant la journée.

Délai de préavis pas respecté

Responsable du trafic aérien et de la sécurité aérienne à l'aéroport installé à St-Louis (F), l'Etat français prévoit que les grèves doivent être annoncées 48 heures à l'avance. Ce ne fut pourtant pas le cas mardi soir, lorsque des aiguilleurs du ciel, censés prendre la relève vers 20h00, ont refusé de se rendre à leur place de travail, précise la porte-parole de l'aéroport.

Cette dernière n'a pas pu donner de détails sur les raisons de la grève. L'effectif des contrôleurs aériens était de nouveau complet mercredi. (ats)






 
 

AGEFI



...