Michel imprime le code Fairtrade sur ses jus d'oranges

mardi, 10.10.2017

Les codes des étiquettes Fairtrade permettent au consommateur de consulter les différents projets des coopératives. À ce jour, plus d’un million de francs suisses de primes ont été reversés à des projets menés au Brésil.

La vente de boissons Michel estampillées du label Max Havelaar a déjà généré des primes Fairtrade pour un montant total de plus d’un million de francs suisses.

Voilà dix ans que l’entreprise productrice de boissons Rivella utilise du jus d’oranges issues du commerce équitable pour l’élaboration de ses produits Michel à base de jus de fruits.

Michel est la première marque de boisson à imprimer le code Fairtrade sur ses étiquettes. Il suffit de le saisir sur le site de Max Havelaar pour prendre connaissance des coopératives et des projets concrets réalisés grâce aux primes Fairtrade.

Avec le concours de la Fondation Max Havelaar Suisse, l’entreprise s’engage en faveur de conditions de vie et de travail viables sur le plan social en Amérique du Sud, de prix stables ainsi que d’une culture fruitière respectueuse de l’environnement.

À ce jour, plus d’un million de francs suisses de primes ont été reversés à des projets menés par les coopératives Fairtrade au Brésil.

«Le passage au jus d’orange Fairtrade était, à l’époque, un grand pas pour nous. Nous étions plus ou moins les premiers à le faire sur le marché. Cette décision impliquait une certaine prise de risques en termes de qualité et de disponibilité.», déclare Erland Brügger, directeur de Rivella SA.

La vente de boissons Michel estampillées du label Max Havelaar a déjà généré des primes Fairtrade pour un montant total de plus d’un million de francs suisses. La somme a été intégralement reversée à différents projets des coopératives Fairtrade au Brésil.


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...