Construction: chiffres d'affaires et entrées de commandes en hausse sur 9 mois

mercredi, 30.11.2016

Les chiffres d'affaires et entrées de commandes dans le secteur de la construction ont enflé sur les neuf premiers mois de l'année en comparaison annuelle.

L'anémie des taux d'intérêts constitue toujours un moteur d'attractivité pour le segment du bâtiment, mais le ralentissement de l'accroissement démographique accroît le risque de suroffre.

Les chiffres d'affaires et entrées de commandes dans le secteur de la construction ont enflé sur les neuf premiers mois de l'année en comparaison annuelle, indique mercredi la Société suisse des entrepreneurs (SSE) dans son compte-rendu trimestriel. L'année 2015 avait toutefois essuyé un tassement et les valeurs mesurées ne sont pas remontées à leur niveau de 2014, relève la faîtière de la branche.

Au cours des trois premiers trimestre de l'année en cours, les revenus ont enflé de 7,4% à 14,7 mrd CHF, avec une progression de 6,6% dans le bâtiment et de 8,2% dans le génie civil. Les entrées de commandes ont pour leur part accéléré de 7,7% à 15,1 mrd CHF, étoffant les réserves de travail de 7,5%.

Les projets pour le quatrième trimestre ont bondi de 13,5%, grâce notamment aux travaux dans les infrastructures et la faîtière anticipe une poursuite du rebond des chiffres d'affaires sur la période. Le niveau record décroché en 2014 ne sera vraisemblablement pas atteint.

L'anémie des taux d'intérêts constitue toujours un moteur d'attractivité pour le segment du bâtiment, mais le ralentissement de l'accroissement démographique accroît le risque de suroffre. La SSE souligne que le marché ne parvient déjà plus à absorber l'ensemble des nouvelles constructions et que le risque d'un tassement de l'activité s'accentuera encore à moyenne et longue échéances.

Le taux de logements vacants demeure néanmoins très faible dans les centres urbains, la hausse se concentrant sur les agglomérations et les zones rurales. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...