Les CFF vont abandonner le glyphosate d'ici 2025

jeudi, 27.06.2019

Les CFF n'utiliseront plus de glyphosate contre les végétaux d'ici 2025. Des alternatives, dont un train de projection d'eau chaude, sont à l'étude.

Les CFF ont fait développer un train de projection d'eau chaude pour un coût d'environ un million de francs.(Keystone)

Les Chemins de fer fédéraux (CFF) n'utiliseront plus d'herbicide à base de glyphosate sur leur réseau d'ici 2025. Ils étudient actuellement des alternatives, comme l'utilisation d'eau chaude.

En raison des contraintes naturelles et des aménagements le long des 7600 km de voies du réseau, il n'y aura pas qu'une méthode qui sera appliquée contre les végétaux dont nous ne voulons pas, ont indiqué jeudi les CFF. Différentes solutions sont actuellement testées.

Projection d'eau chaude

Les CFF ont fait développer un train de projection d'eau chaude pour un coût d'environ un million de francs. Il dispose d'un capteur qui permet de reconnaître les plantes. Il peut gicler de l'eau chaude à 95 degrés sur une largeur de 4,6m grâce à 116 tuyères.

Ce véhicule spécial a été présenté jeudi lors d'une conférence de presse à Däniken (SO). Les premiers tests ont été réalisés. C'est une des méthodes alternatives les plus prometteuses, estiment les CFF.

En collaboration avec la SNCF, les CFF étudient la possibilité d'utiliser certaines plantes couvrant le sol au bord des voies afin d'empêcher que les adventices ne poussent. Des mélanges de semences ont été définis et certains ont déjà été testés.

Robot

Il faudrait par contre attendre plus longtemps avant la mise au point d'un robot pour détruire les plantes adventices. Un tel engin sera disponible au plus tôt en 2025.

Une autre possibilité de combattre ces végétaux est le recours à des herbicides biologiques. Des recherches sont en cours pour déterminer si ces produits constituent un danger pour les eaux souterraines. Une demande d'homologation ne sera soumise qu'une fois acquise la certitude qu'ils n'ont aucun impact négatif sur les eaux en Suisse, soulignent les CFF.

L'opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn (DB) teste actuellement un système qui vise à combattre les végétaux indésirables avec des chocs électriques. Les DB étudient aussi la possibilité d'utiliser un rayonnement ultraviolet (UV). La compagnie utilise 65 tonnes de glyphosate par année et veut se passer de cet herbicide classé "cancérigène probable" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).(awp)






 
 

AGEFI



...