La sortie anticipée du nucléaire rejetée

dimanche, 27.11.2016

Les centrales nucléaires resteront branchées tant qu'elles peuvent fonctionner. L'initiative des Verts qui veut toutes les débrancher d'ici 2029 a été rejetée dimanche par la majorité des cantons. Seuls quelques cantons romands et Bâle-Ville ont soutenu le texte.

La centrale nucléaire de Leibstadt.

Ni trop de oui, ni trop peu: selon les opposants à l'initiative pour une sortie rapide du nucléaire, le résultat de dimanche est idéal. "Le fait qu'il soit serré montre que la stratégie énergétique 2050 a toutes ses chances", a commenté auprès d'Yannick Buttet, membre du comité contre le texte.

"Les Suisses ont voté avec la tête plutôt qu'avec les tripes", s'est félicité le conseiller national PDC. Si le Valaisan estime que le rejet de l'initiative ne remet pas en cause le fait que les Helvètes souhaitent sortir du nucléaire, "ce non montre simplement qu'ils souhaitent une sortie ordonnée et pas une débandade".

De l'avis du parlementaire, l'UDC devrait tirer la leçon du scrutin de dimanche "et retirer son référendum" contre la stratégie énergétique 2050. Quant au PLR, il est désormais nécessaire "qu'il prenne concrètement position" pour cette stratégie, a-t-il relevé.

Un virage énergétique selon le marché

Le peuple suisse tient à un approvisionnement en électricité sûr et une production indigène forte. Le rejet de l'initiative "Sortir du nucléaire" est un signal clair, pour economiesuisse et la faîtière des PME, l'usam. Le virage énergétique doit être réalisé sur la base du marché.

L'arrêt forcé des centrales nucléaires suisses est évité, de même que la situation chaotique qui en aurait résulté, se réjouit l'Usam dans un communiqué. Il revient désormais au gouvernement et au Parlement de mettre en oeuvre une politique énergétique cohérente.

Cette dernière doit se faire de manière flexible et sur la base des mécanismes du marché, revendique de son côté economiesuisse. "Au vu du résultat, il est clair que les centrales nucléaires continueront d'apporter une contribution importante à l'approvisionnement électrique. "

Elles peuvent rester branchées aussi longtemps qu'elles sont sûres. Cela donne à la Suisse le temps de préparer la réorientation exigeante de la politique énergétique. (awp)

Lire également:


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...