Les Bourses chinoises en net repli après l'annonce des taxes américaines

vendredi, 02.03.2018

Les Bourses de Hong Kong, Shanghai et Shenzhen ont terminé dans le rouge vendredi, après l'annonce par Donald Trump de sa volonté d'instaurer de lourds droits de douanes américains sur l'aluminium et l'acier.

La décision prise par le président Donald Trump sur la lourde imposition américaine de l'aluminium et de l'acier ravive les craintes d'une guerre commerciale entre Pékin et Washington.

L'indice Hang Seng a perdu 1,48%, soit 460,80 points, à 30'583,45 points.

En Chine continentale, l'indice composite de Shanghai a reculé de 0,59% (-19,22 points) à 3254,53 points dans un volume d'affaires de 178,6 milliards de yuans (22,97 milliards d'euros). L'indice a perdu 1,05% au cours de la semaine.

L'indice composite de Shenzhen a chuté de 0,64% (-11,80 points) à 1822,21 points, dans un volume d'échanges de 238,2 milliards de yuans (30,57 milliards d'euros). L'indice a toutefois progressé de 2,65% par rapport à vendredi dernier.

La décision de Donald Trump d'imposer de lourdes taxes sur les importations d'aluminium et d'acier a fait baisser les marchés actions à travers le monde et provoqué l'indignation de nombreuses capitales dont Pékin. 

Le président américain a évoqué des tarifs douaniers de 25% pour l'acier et de 10% pour l'aluminium.

"La Chine demande aux Etats-Unis de refréner leur recours à des mesures protectionnistes et de respecter les règles du commerce multilatéral", a affirmé vendredi Hua Chunying, une porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Pékin a déjà prévenu à maintes reprises qu'il ne resterait pas les bras croisés face à l'attitude protectionniste américaine et adopterait "les mesures nécessaires" pour défendre les intérêts de ses exportateurs.

Pourtant, si la Chine produit environ la moitié de l'acier mondial, elle fournit moins de 2% de l'acier importé par les Etats-Unis. De même, l'acier et l'aluminium ne constituent qu'une infime portion du total des exportations du géant asiatique vers les Etats-Unis.

Dans ce contexte, les investisseurs ont fait peu de cas de la deuxième audition au Congrès du nouveau président de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell. 

Lors de sa première audition, les propos très optimistes de M. Powell sur la croissance et l'inflation américaines avaient alimenté les spéculations sur la possibilité de voir la Fed relever ses taux d'intérêt quatre fois cette année, selon certains analystes.

Sur le front des valeurs, Aluminium Corporation of China (Chalco) a chuté de 2,55% à 4,59 dollars de Hong Kong.

Tencent a perdu 2,46% à 436,00 dollars de Hong Kong, HSBC 0,90% à 77,20 dollars de Hong Kong et China Construction Bank 2,68% à 8,00 dollars de Hong Kong.

L'opérateur de casinos Wynn Macau a reculé de 2,19% à 26,85 dollars de Hong Kong, CNOOC de 1,42% à 11,10 dollars de Hong Kong et AAC Technologies de 1,11% à 151,80 dollars de Hong Kong.

A Shanghai, le secteur de l'acier était en recul. Baoshan Iron and Steel a chuté de 3,90% à 9,61 yuans, Xinyu Iron & Steel de 6,43% à 7,28 yuans et Chalco de 2,02% à 5,34 yuans. 

Le secteur de l'assurance a terminé lui aussi dans le vert. Ping An Insurance a abandonné 1,81% à 67,68 yuans and China Pacific Insurance 3,19% à 38,90 yuans.(awp)






 
 

AGEFI




...