Les Bourses chinoises se reprennent rassurées par la poursuite des négociations

mardi, 07.05.2019

Les Bourses chinoises ont légèrement rebondi mardi, tentant de se reprendre après leur violente chute de la veille.

Ce sursaut modeste intervient après la dégringolade intervenue lundi.(Keystone)

Les investisseurs ont été quelque peu rassérénés par la confirmation de la poursuite des discussions commerciales sino-américaines et de la venue à Washington du négociateur en chef de Pékin.

A la Bourse de Hong Kong, l'indice Hang Seng a clôturé sur un gain de 0,52% à 29.363,02 points. En Chine continentale, l'indice composite de la Bourse de Shanghai a progressé de 0,69% à 2.926,39 points, tandis que l'indice de référence de la Bourse de Shenzhen grimpait de 1,62% à 1.540,31 points.

Ce sursaut modeste intervient après la dégringolade intervenue lundi: Shanghai avait perdu plus de 5%, Shenzhen quelque 7% et Hong Kong 2,9%, après la menace surprise lancée par Donald Trump d'imposer dès vendredi une nouvelle hausse de droits de douane sur des importations chinoises.

Cette annonce, par laquelle Washington déterrait la hache de guerre au moment où les deux puissances économiques semblaient sur le point de résoudre leur conflit douanier, avait ébranlé les marchés mondiaux.

Mais un optimisme prudent pointait à nouveau mardi parmi les investisseurs, après la confirmation par Pékin que le négociateur chinois Liu He se rendrait bien comme prévu aux Etats-Unis jeudi et vendredi pour reprendre les discussions bilatérales.

"Je suis davantage rassuré par le grand pragmatisme de la Chine plutôt que par les éruptions du président (Trump) sur Twitter. Mais les marchés ne doivent pas pour autant tabler sur un bluff de la part de (Donald Trump)", tempère Jeffrey Halley, analyste marchés du courtier Oanda.

"L'idée émerge qu'ils ne vont pas s'entendre sur un accord extraordinaire, le grand accord espéré (...) nous pensons il y aura un accord, mais qu'il s'agira d'un accord très médiocre, que les deux parties sont prêtes à accepter" pour l'heure, prévenait par ailleurs Oliver Pursche, analyste de Bruderman Asset Management, interrogé par Bloomberg TV.

A Hong Kong, le géant technologique Tencent a progressé de 1,38% à 380,80 dollars hongkongais tandis le groupe pétrolier étatique CNOOC bondissait de 3,12% à 13,90 dollars. La banque HSBC a gagné 0,88% à 68,70 dollars et l'assureur AIA 1,68% à 81,80 dollars.

Signe d'échanges toujours nerveux, le géant des télécoms ZTE (-0,43% à 23,15 dollars) et le fabricant de smartphones Xiaomi (-1,45% à 10,84 dollars) ont cependant continué de reculer.
En Chine continentale, les promoteurs immobiliers rebondissaient vigoureusement, à l'image de China Vanke (+3,25% à 27,98 yuans). Le groupe automobile BYD a, lui, pris 1,84% à 53,01 yuans.(awp)






 
 

AGEFI



...