Les perspectives conjoncturelles s'assombrissent pour la Suisse

vendredi, 30.11.2018

Les attentes pour l'économie suisse ne sont plus aussi positives. Le baromètre du Centre d'études conjoncturelles (KOF) de l'EPFZ, qui permet de mesurer les anticipations en matière de croissance, s'est contracté en novembre de 1,1 point à 99,1 points.

Selon le KOF: "Les impulsions provenant de l'étranger devraient quelque peu fléchir au cours des prochains mois. De même, l'évolution du secteur bancaire et assuranciel devrait aussi perdre de son élan".

Les attentes pour l'économie suisse ne sont plus aussi positives. Le baromètre du Centre d'études conjoncturelles (KOF) de l'EPFZ, qui permet de mesurer les anticipations en matière de croissance, s'est contracté en novembre de 1,1 point à 99,1 points.

Le baromètre s'est ainsi contracté pour la deuxième fois consécutive, a précisé le KOF vendredi dans un communiqué. L'indicateur s'était en effet affiché à 102,3 points en septembre, avant de se replier à 100,2 points (chiffre révisé) en octobre.

Il s'est cependant inscrit dans la fourchette des prévisions des économistes interrogés par AWP, qui s'attendaient à un baromètre entre 98,9 et 101,0 points pendant le mois sous revue.
L'institut zurichois a évoqué un "léger assombrissement des perspectives", la baromètre se situant en-dessous de sa moyenne à long terme. Pour les spécialistes du KOF, "l'économie suisse fait face à une période un peu plus difficile", notamment en raison de la détérioration des perspectives à l'export.

"Les impulsions provenant de l'étranger devraient quelque peu fléchir au cours des prochains mois. De même, l'évolution du secteur bancaire et assuranciel devrait aussi perdre de son élan", tandis que le bâtiment, la consommation privée et l'industrie de transformation devraient soutenir l'économie suisse.(awp)






 
 

AGEFI



...