Wall Street sans tendance, la prudence l'emporte

jeudi, 09.03.2017

Les attentes d'un relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) lors de sa réunion des 14 et 15 mars sont montées en flèche depuis une semaine.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 69,03 points à 20.855,73 points alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a avancé de 3,62 points à 5.837,55 points. L'indice élargi S&P 500 a concédé 5,41 points, soit 0,23%, à 2.362,98 points.

Wall Street a fini sans direction mercredi, l'approche d'un calendrier chargé en indicateurs et en décisions monétaires et politiques tempérant l'optimisme sur l'emploi: le Dow Jones a perdu 0,33% mais le Nasdaq a pris 0,06%.

Selon les résultats définitifs, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a reculé de 69,03 points à 20.855,73 points alors que le Nasdaq, à dominante technologique, a avancé de 3,62 points à 5.837,55 points. L'indice élargi S&P 500 a concédé 5,41 points, soit 0,23%, à 2.362,98 points.

"Grande nouvelle" du jour, selon Bill Lynch, de Hinsdale Associate: les chiffres de la société informatique ADP sur l'emploi privé sont ressortis bien meilleurs qu'attendu, les créations d'emplois s'affichant à leur plus haut en près de six ans.

"Ce qui est encourageant pour l'avenir, c'est que ce n'est pas seulement le secteur des services qui crée des emplois", s'est félicité M. Lynch, prenant en exemple l'industrie et surtout la construction.

Même si les analystes ont rappelé que les données privés d'ADP n'étaient pas toujours en parfaite en adéquation avec les statistiques officielles, l'ampleur de l'amélioration laisse augurer de chiffres positifs de la part du département du Travail vendredi.

"De bons chiffres de l'emploi vendredi pourraient cimenter une hausse des taux de la Fed mercredi prochain et on dirait que c'est ce qui va se passer", a commenté l'économiste indépendant Joel Naroff dans une note.

Les attentes d'un relèvement des taux de la Réserve fédérale américaine (Fed) lors de sa réunion des 14 et 15 mars sont montées en flèche depuis une semaine.

Dans ce contexte, les rendements obligataires ont continué leur progression, s'affichant à leur plus haut depuis le début de l'année. Vers 21H40 GMT, le rendement des bons du Trésor à 10 ans montait à 2,554%, contre 2,516% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,146%, contre 3,118% précédemment.

A la veille d'une réunion de la Banque centrale européenne (BCE), et même si cette dernière devrait conserver sa politique monétaire ultra accommodante, l'approche de ces échéances a incité les investisseurs à la prudence.

D'autant plus que dans le même temps les cours du pétrole ont subi une nette baisse, tombant mercredi au plus bas de 2017, après l'annonce d'un nouveau bond des réserves de brut aux Etats-Unis.

Au sein du Dow Jones, cela a pesé sur les majors pétrolières Chevron et ExxonMobil qui ont perdu respectivement 1,97% à 109,61 dollars et 1,81% à 81,03 dollars.

Plus généralement, "on se concentre sur Washington et les tentatives de faire adopter des législations au sujet de +Obamacare+ afin que l'on puisse passer rapidement à la réforme fiscale", a rappelé Alan Skrainka de Cornerstone Wealth Management.

Depuis l'élection de Donald Trump début novembre, la Bourse de New York a fortement progressé sur des espoirs de baisses d'impôts, de dérégulation et de dépenses d'infrastructures.

- Caterpillar baisse -

Parmi les autres valeurs du Dow Jones, le conglomérat industriel General Electric (GE) a concédé 0,20% à 29,80 dollars après l'annonce de la cession de ses activités dans l'eau au français Suez et à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour un montant de 3,2 milliards d'euros (3,415 milliards de dollars).

Le premier constructeur mondial d'engins de chantier Caterpillar a perdu 2,81% à 93,23 dollars après des informations du New York Times faisant état d'un rapport gouvernemental américain l'accusant de fraudes comptables.

Hors de l'indice vedette, Snap, la maison-mère de la populaire messagerie mobile Snapchat entrée en Bourse moins d'une semaine plus tôt, s'est repris après sa dégringolade des deux jours précédents et a gagné 6,39% à 22,81 dollars.

Dans le secteur de la distribution Urban Outfitters a été sanctionné en perdant 2,60% à 24,75 dollars après avoir fait part de résultats trimestriels légèrement en dessous des attentes.

A l'inverse, le spécialiste du vêtement pour enfants The Children's Place s'est envolé de 18,27% à 118,15 dollars après avoir publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu et de bonnes prévisions pour l'année en cours. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...