Le Brexit vient gonfler le portefeuille de risques de Bucher Industries

lundi, 08.04.2019

Les atermoiements liés au Brexit incitent le groupe Bucher à la prudence, notamment pour sa division de véhicules municipaux très active en Europe, souligne son dirigeant Jacques Sanche.

La division de véhicules municipaux très active en Europe s'expose à des risques dans le cadre du Brexit.

Les atermoiements liés au Brexit incitent le groupe Bucher à la prudence. L'incertitude pèse sur les prévisions de constructeur zurichois de machines agricoles et de véhicules de voirie, qui gère activement cette menace, et d'autres, ainsi que l'a détaillé Jacques Sanche, son dirigeant, dans un entretien accordé au quotidien Le Temps paru lundi.

"Notre division Bucher Municipal (véhicules municipaux), très active en Europe, est exposée à l'issue des discussions sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne". Aussi M. Sanche s'attend-il à une légère baisse des ventes cette année par rapport à l'an dernier.

Néanmoins, la production décentralisée du groupe sur 40 sites dans le monde permet de "profiter de la croissance de certaines régions, quand d'autres marchés se portent moins bien," explique M. Sanche.

A cela s'ajoute les incertitudes liées à la météo - difficilement prévisibles - en raison de la forte dépendance du groupe à l'agriculture (près de la moitié du chiffre d'affaires).

S'agissant des risques environnementaux, leur gestion "ne date pas d'hier", précise M. Sanche. "Par exemple, nos machines à pulvérisation enregistrent quelle partie d'un champ a déjà été traitée, permettant ainsi de réduire l'utilisation de produits phytosanitaires."

Par ailleurs, la division Bucher Emhart Glass (production de machines de formage du verre) permet le recours à des emballages recyclables en verre plutôt qu'en plastique.(awp)






 
 

AGEFI



...