ABB pourrait délocaliser son site de Meyrin à l'étranger

jeudi, 05.10.2017

Les ateliers d'ABB Sécheron à Meyrin pourraient être délocalisés en Pologne. Le site de Meyrin emploie 300 personnes et produit des transformateurs de traction destinés aux locomotives.

Des clients et fournisseurs de la succursale d'ABB se sont inquiétés auprès de certains employés d'un éventuel projet de transfert de l'activité à l'étranger.(keystone)

Les ateliers d'ABB Sécheron à Meyrin pourraient faire l'objet d'une délocalisation. Des clients et fournisseurs de la succursale d'ABB se sont inquiétés auprès de certains employés d'un éventuel projet de transfert de l'activité à l'étranger, a indiqué Alessandro Pelizzari à l'Awp, secrétaire syndical d'Unia, confirmant une information de La Tribune de Genève.

La Pologne est citée dans l'article comme destination probable pour les ateliers. Contacté, un porte-parole du conglomérat industriel a déclaré que le groupe "ne commente jamais, par principe, les spéculations de marché". Le site de Meyrin emploie 300 personnes et produit des transformateurs de traction destinés aux locomotives.

"La délégation du personnel nous a contacté", a expliqué M. Pelizzari. Une rencontre entre les délégués et Unia a déjà eu lieu.

Le secrétaire syndical dit se préparer à une éventuelle confirmation, mais avoue ne pas avoir actuellement davantage d'information.

Selon La Tribune de Genève, une réunion d'information trimestrielle des employés a été repoussée au dernier moment, sans qu'une nouvelle date ne soit fixée. Les collaborateurs voulaient saisir cette occasion pour poser la question de la fermeture du site de Meyrin.

L'article évoque des délocalisations partielles étant déjà intervenues sur le site genevois depuis 2015. ABB aurait ainsi transféré à l'étranger plusieurs modules de production, soit des équipes de cinq à dix personnes.(awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...