Les assureurs respirent après le passage de l'ouragan Irma

lundi, 11.09.2017

Les assureurs reprenaient des couleurs lundi à la Bourse suisse, après le passage de l'ouragan Irma sur la Floride.

Les vents, la pluie et la marée ont ravagé Miami, mais les dégâts semblent moins importants que prévu. (Keystone)

Les assureurs respiraient lundi à la Bourse suisse, après le passage de l'ouragan Irma sur la Floride. Les vents, la pluie et la marée ont notamment ravagé la métropole de Miami, mais les dégâts semblent moins importants que prévu, selon les premières estimations.

Le titre Swiss Re montait fortement de 4,3% à 86,95 francs, s'inscrivant en tête de l'indice vedette, tandis que Zurich Insurance suivait juste derrière avec une hausse de 2,1% à 285,60 francs suisse. Le SMI engrangeait quant à lui 0,66% à 11h24.

L'ouragan Irma remontait la côte ouest de la Floride dans la nuit de dimanche à lundi, s'acharnant sur une région ultra-touristique et vulnérable à la montée des eaux.

Soufflant de brutales rafales de vents, calculées à 215 km/h, Irma s'est abattu dimanche matin sur l'archipel des Keys. Classé en catégorie 4, sur une échelle de 5, l'ouragan a dévoré bateaux et maisons abandonnés par les habitants de ce chapelet d'îles au large de la Floride continentale.

Repassé au-dessus de l'océan, il a frappé de nouveau la Floride dans l'après-midi (19h35 GMT), cette fois à Marco Island, sur la côte ouest, avec des vents de 185 km/h (catégorie 3), puis a été rétrogradé en catégorie 2. Après avoir longé la côte, Irma devrait pénétrer plus avant dans les terres en direction du nord de l'Etat puis du sud-ouest de la Géorgie lundi après-midi.

Les dommages provoqués par Irma pourraient se chiffrer à moins de 50 milliards, contre 192 milliards dans les précédentes estimations, selon les analystes de LCG.

Cumul des coûts

Les récents ouragans risquent d'avoir un impact sur les résultats, mais pas sur les fonds propres des assureurs, se sont accordés à dire les spécialistes. D'après les calculs d'Air Worldwide, le total des dommages assurés devrait se situer entre 20 et 65 milliards de dollars pour Irma aux Etats-Unis et certaines îles des Caraïbes, dont 15 à 50 milliards pour le territoire américain.

Le spécialiste de la modélisation de catastrophes a cependant averti qu'il était trop tôt pout une évaluation précise des dommages, mais il semble établi que les dégâts aux bâtiments et infrastructures sont "importants", selon un communiqué. Le cabinet souligne qu'en Floride 80% des biens assurés se trouvent en bord de mer, la valeur et la quantité de ces derniers n'ayant cessé de croître ces dernières décennies.

Ces montant s'ajouteront aux 10 milliards de dégâts anticipés pour l'ouragan Harvey, qui a précédemment dévasté une partie du Texas, a souligné Baader Helvea.

Les catastrophes climatiques risquent d'avoir épuisé en grande partie les budgets consacrés à ces événements en 2017. Le courtier genevois évalue le coûts des deux ouragans à 1,5 milliards avant impôts pour Swiss Re. (awp)

 

 

 


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...