Coronavirus: 1,5 million d'Anglais fragiles priés de se confiner 3 mois

dimanche, 22.03.2020

Les Anglais qui présentent un haut risque de maladie grave sont désormais tenus de rester à leur domicile pendant au moins douze semaines.

La propagation du nouveau coronavirus s'est accélérée ces derniers jours au Royaume-Uni où il a déjà fait 177 morts. (Keystone)

Le gouvernement britannique a demandé dimanche aux 1,5 million de personnes vivant en Angleterre les plus fragiles face à l'épidémie de nouveau coronavirus de rester confinées chez elles pendant trois mois.

"Jusqu'à 1,5 millions de personnes en Angleterre identifiées par le NHS (service de santé public) comme présentant un haut risque de maladie grave si elles contractent le coronavirus devront rester chez elles pour se protéger", a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

>>> Lire notre dossier Coronavirus

Une ligne téléphonique dédiée sera créée pour aider ceux qui en ont le plus besoin. Des provisions et des médicaments pourront être livrés à domicile aux personnes isolées.

"Ce sera une période particulièrement angoissante pour ceux qui souffrent de graves problèmes de santé et c'est pourquoi nous agissons de toute urgence pour faire en sorte que les personnes extrêmement vulnérables prennent des mesures supplémentaires pour se protéger et que les produits essentiels dont elles ont besoin leur soient fournis", a déclaré le ministre des Communautés, Robert Jenrick.

"Au moins douze semaines"

Le service de santé public "va contacter les personnes risquant le plus de développer une très grave maladie en conséquence du Covid-19 pour leur recommander de rester chez elles pendant au moins douze semaines", a déclaré le Dr Paul Johnstone, directeur de Public Health England, cité dans ce communiqué.

"Si vous recevez une lettre, il est d'une importance vitale que vous agissiez pour votre propre protection, ne participiez pas à des rassemblements avec des amis ou de la famille, ne sortiez pas pour faire vos courses, pour vos loisirs ou pour voyager", a-t-il ajouté.

Parmi les populations à risque figurent les personnes ayant été transplantées, ceux qui vivent avec des conditions respiratoires sévères telles que la mucoviscidose et la bronchite chronique sévère ou ceux atteints de cancers spécifiques comme ceux du sang ou de la moelle osseuse, ainsi que certaines personnes qui reçoivent des traitements médicamenteux, dont ceux qui suppriment le système immunitaire.

La propagation du nouveau coronavirus s'est accélérée ces derniers jours au Royaume-Uni où il a déjà fait 177 morts. Les écoles, pubs, restaurants, théâtres, cinémas, sont fermés depuis vendredi. (ats)






 
 

AGEFI



...