USA: de forts chiffres de l'emploi attendus avant la Fed

jeudi, 09.03.2017

Les analystes misent sur 188.000 créations d'emplois nettes le mois dernier, un chiffre soutenu même s'il représente une décrue par rapport aux 227.000 nouveaux postes de janvier, qui avaient marqué un pic en quatre mois.

Le taux de chômage devrait se replier un peu à 4,7% contre 4,8%, se rapprochant encore davantage du plein emploi, estiment les économistes.

Le gouvernement américain révèle vendredi les chiffres de l'emploi aux Etats-Unis pour février dont le dynamisme pourrait signer la prochaine hausse des taux d'intérêt le 15 mars, la deuxième depuis l'élection de Donald Trump.

Les analystes misent sur 188.000 créations d'emplois nettes le mois dernier, un chiffre soutenu même s'il représente une décrue par rapport aux 227.000 nouveaux postes de janvier, qui avaient marqué un pic en quatre mois.

Le taux de chômage devrait se replier un peu à 4,7% contre 4,8%, se rapprochant encore davantage du plein emploi, estiment les économistes.

Le plein emploi est défini par un taux de chômage bas qui ne suscite pour autant pas d'inflation parce que les entreprises peuvent encore attirer de la main-d'oeuvre sans faire grimper les salaires.

Ces seules projections devraient suffire à convaincre la banque centrale qu'il est temps de resserrer la vis monétaire pour la deuxième fois depuis décembre.

La présidente de la Réserve fédérale (Fed) Janet Yellen, son numéro 2 Stanley Fischer tout comme le président de la Fed de New York ont de concert récemment averti qu'un relèvement des taux était "sur la table" pour la réunion des 14 et 15 mars.

"Si l'emploi et l'inflation continuent d'évoluer conformément à nos attentes, un nouvel ajustement des taux fédéraux sera dans ce cas probablement justifié", a déclaré Janet Yellen la semaine dernière.

Cette probabilité s'est largement renforcée mercredi avec la publication de l'enquête mensuelle d'ADP qui a montré un bond des embauches dans le secteur privé à 298.000, un sommet depuis presque 6 ans, largement supérieur aux attentes des analystes. "Ces données suggèrent une possibilité significative d'amélioration du rapport sur l'emploi", a affirmé Jim O'Sullivan, de HFE.

Même si l'enquête ADP n'est pas toujours un indice infaillible des chiffres ministériels du marché de l'emploi, elle a été suffisante pour persuader de nombreux analystes, comme Ian Shepherdson, de Pantheon Macroeconomics, d'ajuster à la hausse leurs prévisions. Cet économiste mise désormais sur 250.000 créations de nouveaux emplois le mois dernier.

Climat favorable


"De forts chiffres de l'emploi vendredi pourraient cimenter une hausse des taux par la Fed mercredi prochain et on dirait que c'est ce qu'il va se passer", a affirmé Joel Naroff, économiste indépendant.

Il faut reconnaître que le mois de février, dont le climat a été particulièrement doux, a été un mois très favorable pour l'emploi.

Les embauches dans le secteur du bâtiment notamment ont largement tiré les chiffres d'ADP à la hausse, avec 60.000 nouveaux postes. C'est le deuxième plus haut niveau de créations d'emplois dans ce secteur depuis la création de cette enquête par la firme de services informatiques aux entreprises il y a quinze ans.

Le climat politique semble aussi favorable, notent plusieurs analystes. L'amélioration du moral des ménages et l'optimisme de la Bourse portés par la perception que l'administration Trump va mettre en place des politiques favorables aux entreprises semblent libérer les velléités d'embauches des petits entrepreneurs.

"Les petites entreprises continuent d'augmenter leurs effectifs après des embauches médiocres pendant les mois qui ont précédé l'élection présidentielle", ont affirmé les analystes de la société de courtage Berenberg Capital Markets dans une note.

Les économistes seront aussi attentifs à l'évolution des salaires publiée par le ministère du Travail. Le salaire horaire moyen ne devrait avancer que de 0,2%, contre +0,1% en janvier, selon les projections qui montrent pour l'instant que l'inflation n'est pas encore portée par les hausses des rémunérations. - (awp)



 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...