Les programme de redémarrage alimentent l'optimisme à la Bourse de Zurich

vendredi, 17.04.2020

Les acteurs de l’industrie pharmaceutiques Lonza et Roche ont le vent en poupe.

Wall Street a bouclé la séance de jeudi dans le vert et Tokyo celle de vendredi sur un rebond de plus de 3%.

La Bourse suisse s'acheminait vendredi vers une ouverture franchement positive pour clore une semaine écourtée et mouvementée. Pékin a certes dû reconnaître une contraction inédite de son économie sur le premier trimestre de l'année, en raison des mesures drastiques adoptées contre la propagation du Covid-19, mais la présentation d'un plan de redémarrage économique aux Etats-Unis inspirait visiblement les détenteurs de capitaux.

Wall Street a bouclé la séance de jeudi dans le vert et Tokyo celle de vendredi sur un rebond de plus de 3%. «Les indices européens devraient ouvrir en nette hausse ce matin malgré la publication d'une croissance chinoise pour le premier trimestre de -6,8% soit un plus bas niveau depuis au moins 1992», anticipe John Plassard, de Mirabaud. A 08h13, le préSMI compilé par Julius Bär s'appréciait de 2,55% à 9680,42 points, sur un front vert uni.

Le chimiste et sous-traitant de l'industrie pharmaceutique Lonza (+4,0%) menait le bal, carburant à une robuste poussée de croissance sur les trois premiers mois de l'année. Les bancaires UBS (+3,2%) Credit Suisse (+3,0%) tenteront de se refaire une santé, après avoir sombré la veille. Roche (+3,0%) avait aussi le vent en poupe. Le géant rhénan de la pharmaceutique et du diagnostic a mis au point un test de dépistage à postériori du Covid-19, qu'il espère pouvoir commercialiser sur le Vieux continent dès le mois de mai.

Les autres poids lourds suivaient à quelque distance, Novartis engrangeant 2,4% et Nestlé 1,9%. Swatch (+2,5%) a adopté des mesures pour préserver sa trésorerie en ces temps de pandémie, parmi lesquelles une rémunération allégée pour les actionnaires comme pour les administrateurs. Lafargeholcim (+3,2%) prévoit d'étoffer son conseil d'administration en présentant deux prétendants pour un sortant.

Sur le marché élargi, Flughafen Zürich (-0,3%) a aussi prévu de raboter son dividende. Sulzer (-3,7% ou 2,38 francs) constituait l'unique autre malheureuse exception référencée, traité hors dividende de 4,00 francs toutefois. (AWP)






 
 

AGEFI



...