Adidas prépare son retour dans le ski alpin fin 2021

vendredi, 27.12.2019

L'équipementier sportif allemand Adidas veut se relancer dans le ski alpin à compter de l'automne 2021, plus de quinze ans après la mésaventure connue avec son ancienne filiale Salomon.

L'équipementier sportif allemand Adidas veut se relancer dans le ski alpin à compter de l'automne 2021, plus de quinze ans après la mésaventure connue avec son ancienne filiale Salomon, affirme la presse allemande vendredi.
Dans moins de deux ans, Adidas proposera une collection complète de vêtements de sports d'hiver pour le ski de fond et de randonnée, et pour la première fois pour les skieurs et les snowboarders, indique le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung, dont les informations ont été confirmées par un porte-parole de la firme.
L'équipementier avait déjà laissé transparaître ses futures ambitions à la fin de l'été en signant un contrat pour équiper la championne américaine Mikaela Shiffrin, 24 ans, qui domine actuellement le ski alpin dans toutes les disciplines.
La jeune star "va inspirer des millions de consommateurs aux États-Unis et dans le monde", a déclaré Kasper Rorsted, le patron danois d'Adidas lui-même un grand amateur de sports d'hiver, cité par le journal. Surtout présent dans les sports d'équipe, de fitness ou dans le sportswear, avec sa griffe "Originals", Adidas se prépare à un retour surprise dans le ski alpin après les déboires connus suite au rachat en 1997 du groupe savoyard Salomon pour 8 milliards de francs à l'époque, soit 1,2 milliard d'euros, à sa famille fondatrice.
A partir de là, le groupe d'Herzogenaurach va même être renommé Adidas-Salomon, mais sans jamais récolter le résultat espéré, sa filiale française devenant un boulet à traîner. Salomon était finalement revendu en 2005 à la société finlandaise Amer Sports pour près de 500 millions d'euros.
Ce vendredi, Adidas n'était pas disponible pour répondre aux questions de l'AFP. Selon la Süddeutsche Zeitung, Adidas cherche via son retour dans le ski alpin à étoffer sa présence sur le marché très concurrentiel des sports outdoor mais exclut de reprendre la production et la vente de skis, qui étaient le domaine privilégié de Salomon.(AWP)






 
 

AGEFI




...