Akane veille au calme dans les salles de classe

mercredi, 10.07.2019

L’équipe composée d'étudiants âgés de 22 à 27 ans d’universités lausannoises, est passée par de nombreuses itérations avant de trouver sa voie pour cette cinquième édition du China Hardware Innovation Camp.

Sophie Marenne

L'équipe derrière la plante connectée Akane devra évaluer si son objet connecté est intéressant pour le marché chinois.

Pour les six étudiants de l’EPFL, l’UNIL et l’ECAL derrière le projet vaudois Akane, les itérations ont été nombreuses, depuis février, avant de parvenir à un concept satisfaisant: «Nous sommes passés d’un service d’audit de bruit dans les bureaux, à un réseau de capteurs dans les espaces de...






 
 

AGEFI



...