Les exportations horlogères pas encore frappées par le coronavirus

jeudi, 20.02.2020

L'épidémie du coronavirus n'a pas encore affecté les exportations horlogères vers la Chine. Elles se sont inscrites en hausse de 9,4% sur un an.

Les garde-temps de plus de 500 francs ont connu une forte hausse en janvier.(Keystone)

Les exportations horlogères suisses se sont inscrites en hausse de 9,4% sur un an à 1,79 milliard de francs en janvier, l'épidémie du coronavirus n'ayant pas "encore" affecté les envois, en particulier vers la Chine, pays le plus touché par la pneumonie virale.

"La plupart des marchés ont gardé un rythme soutenu durant le premier mois de l'année", a souligné jeudi la Fédération de l'industrie horlogère (FH) dans un communiqué.

Les Etats-Unis ont affiché la meilleure performance avec une progression de 15,2% à 205,9 millions de francs tandis que la Chine, centre du coronavirus, s'est placé en 3e place, avec une hausse de 6,9%.

Hong Kong, en deuxième position, a continué sur la tendance négative de l'année précédente, avec un repli de 25%. L'ex-colonie britannique est affectée par les manifestations pro-démocratie depuis juin 2019.

Les exportations horlogères vers les autres marchés asiatiques importants ont augmenté en comparaison annuelle: le Japon a pris 14,9%, Singapour 23,1% et la Corée du Sud a bondi de 41,1%.

Le Royaume-Uni (-13,9%), premier débouché européen, a subi un effet de base défavorable et s'est aussi inscrit en nette baisse, relève la FH.

Au niveau des catégories de prix, les garde-temps de plus de 500 francs (prix export), ont connu une forte hausse en janvier, aussi bien en valeur qu'en nombre de pièces.
Au-dessous de cette barre, la tendance est restée négative, particulièrement pour les garde-temps de moins de 200 francs.(awp)






 
 

AGEFI



...