EPFL: 15 ans d'effectifs féminins en hausse

mercredi, 14.09.2016

L'EPF Lausanne continue d'attirer davantage d'étudiants, mais aussi d'étudiantes. Cette année, la proportion de femmes inscrites en 1ère année de bachelor a passé un seuil symbolique avec 31%.

Les inscriptions au bachelor laissent penser que 2016 sera un bon millésime pour les femmes à l'EPFL. - (Reuters)

La proportion de femmes parmi les étudiants de l'EPFL augmente régulièrement. Les chiffres provisoires de 2016 confirment la tendance des 15 dernières années, avec le franchissement d'un seuil symbolique, puisque 31% des nouveaux inscrits en 1ère année de bachelor sont des étudiantes. Le nombre global des nouveaux inscrits en 1ère année continue également d'augmenter, avec 6% de plus que l'année précédente.

Les deux filières attirant le plus d'étudiantes sont l'architecture et les sciences de la vie - cette dernière était d'ailleurs la seule Faculté de l'Ecole à accueillir une majorité d'étudiantes en 2015, soit 50,3%.

Les inscriptions au bachelor laissent penser que 2016 sera un bon millésime pour les femmes à l'EPFL. Mais les progrès sont constants depuis une quinzaine d'année. Ainsi, le campus comptait 20,5% d'étudiantes en 2002 contre 27,7% en 2015. Les sciences de la vie, introduites à l'EPFL en 2002, représentent à elles seules un tiers de cette augmentation. Mais d'autres filières ont également progressé, comme l'ingénierie (de 12% à 17%), l'informatique et communication (de 11% à 15%) ainsi que le management (de 21% à 33%).

Les sciences techniques se féminisent, lentement mais sûrement

"Les sciences techniques sont de moins un moins un bastion masculin, et la constance de l'amélioration montre qu'il s'agit de progrès durables, même si nous les souhaiterions également plus rapides, commente Patrick Aebischer, président de l'EPFL. Sans doute est-ce la résultante d'une évolution de notre société, mais aussi des efforts que nous avons consentis afin de promouvoir nos formations auprès des jeunes femmes ou de mettre en valeur les carrières féminines à l'EPFL, que ce soit dans l'académique ou l'entrepreneuriat."

Les effectifs globaux devraient également augmenter: par rapport à 2015, l'Ecole compte 6% de nouveaux inscrits en plus au bachelor. La hausse est particulièrement marquée en physique (environ 50% d’augmentation), ainsi qu’en maths et en sciences de la vie (avec des augmentations respectives d’environ 20% et 15%). Des 13 filières de l'Ecole, la chimie est la seule à compter une diminution sensible des nouveaux inscrits en première année (-30%). Si ces chiffres comptabilisent les inscriptions, ils donnent déjà une idée assez précise quant au nombre d'étudiants effectivement sur le campus. Des statistiques que l'EPFL sera en mesure de publier dès novembre.


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...