Leonteq remanie sa direction générale

samedi, 09.09.2017

Leonteq a annoncé une série de changements au sein de sa direction générale à partir du 1er octobre.

Marco Amato est nommé directeur général adjoint de Leonteq.

Marco Amato, jusqu'ici directeur financier (CFO) et des risques (CRO) est nommé directeur général adjoint de Leonteq. Quant à Reto Quadroni, il sera désormais directeur des risques et devient un membre de la direction, a indiqué vendredi le spécialiste des produits structurés.

"La nomination de M. Amato permet de me concentrer sur la stratégie de l'entreprise", a déclaré le directeur général (CEO), Jan Schoch, cité dans le communiqué.

Marco Amato, 36 ans, outre sa fonction de suppléant au CEO, continuera de s'occuper des finances de Leonteq. L'Italo-suisse travaille depuis 2016 pour la société zurichoise. Auparavant, il était associé chez Ernst & Young.

Reto Quadroni, 54 ans, quant à lui, assumait jusqu'ici le poste de chef de l'unité contrôle des risques. Le physicien de formation a rejoint Leonteq en 2009, après diverses positions de cadre chez UBS et Swiss Re.

Par ailleurs, Ingrid Silveri, 41 ans, a été désignée conseillère juridique et membre de la direction pour remplacer Ulrich Sauter, qui a décidé de quitter l'entreprise après dix ans passés à son service pour se consacrer à la pratique juridique en tant qu'indépendant. Mme Silveri a rejoint la société en 2011 et est cheffe de l'unité juridique depuis 2014.

Le spécialiste des produits structurés doit cependant encore pouvoir le poste de président pour son conseil d'administration. Lors de la publication des résultats semestriels, Leonteq avait annoncé la démission de l'ex-directeur général (CEO) de Raiffeisen, Pierin Vincenz.

Jan Schoch avait alors indiqué que la succession du président devra être réglée d'ici la fin de l'année lors d'une assemblée générale extraordinaire.

Fin juillet, Patrik Gisel l'actuel CEO de Raiffeisen, a aussi fait savoir qu'il se retirait de l'organe de surveillance et qu'il proposera l'élection d'un autre membre de sa direction.

Après une difficile année 2016, la société est parvenue à renouer avec les bénéfices au premier semestre 2017, réalisant des résultats meilleurs qu'attendu par le marché.

La banque cantonale de Zurich a salué ces nominations, en particulier celle du nouveau CEO adjoint.

Les investisseurs semblaient aussi apprécier les nouvelles du jour. L'action a gagné sur la journée 3,1% à 57,75 CHF, dans un SPI en hausse cosmétique de 0,09%. (awp)


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01


...