Ostinato rigore, cette persévérance obstinée qui nous manque

jeudi, 15.11.2018

Leonard de Vinci regarde là où les autres ne regardent pas, il voit ce que les autres ne voient pas, et dessine des inventions qui n’existent pas. Cinq siècles plus tard nous n’avons toujours pas compris le message.

Pécub

Aujourd'hui, il nous manque l’envie de découvrir, de comparer, de transformer, d’aller plus loin. Il nous manque le feu. Le feu de l’imagination.

Epicure, dans sa lettre à Léonard de Vinci, a écrit, « si tu penses comme les autres, alors tu ne penses pas ».  Le Maître inspire l’élève, qui fera le pas de l’entrepreneur et du résultat. En effet, dans un de ses carnets encore disparu, Léonard il a écrit, « les autres sont habiles aux lettres, moi je suis peu habile aux lettres mais j’ai appris à dessiner ». Le message est clair, le dessin avec un peu de lettres fait plus que les lettres sans le dessin. C’est pourquoi Léonard dessinait à l’endroit et écrivait à l’envers.

Le discours convenu, la pensée de la foule, l’attitude obligée, sont autant de facteurs motivant le Vinci à sortir du cadre pour s’inscrire dans le CODEX. Il regarde là où les autres ne regardent pas, il voit ce que les autres ne voient pas, et dessine des inventions qui n’existent pas. Cinq siècles plus tard nous n’avons toujours pas compris le message. Il n’y a pas un Léonard de Vinci. Nous sommes tous Léonard de Vinci. Sauf qu’aujourd’hui, nous ne regardons pas là où il faudrait, et en plus, nous avons attrapé la flemme.

Il nous manque l’envie de découvrir, de comparer, de transformer, d’aller plus loin. Il nous manque le feu. Le feu de l’imagination. Il nous manque l’ « ostinato rigore », cette persévérance obstinée qui motivera l’enfant de l’imagination jusqu’au résultat.

À Jean Piaget un enfant a dit, « je ne veux pas étudier Léonard de Vinci, je veux être Léonard de Vinci ». La formation des premiers mécanismes mentaux de l’enfant, la volonté à se perfectionner sans passer par la pédagogie, l’auto-éducation naturelle, sa découverte évolutive des potentiels sensoriels, l’ignorance du danger, l’absence de règles à respecter, tout ce que Jean Piaget aura évoqué dans son mythique raccourci, « l’intelligence cela n’est pas ce que l’on sait, l’intelligence c’est ce que l’on fait quand l’on ne sait pas ».

« La mia fabrica », l’usine, là où le Vinci a conçu son immense réflecteur solaire, qui faute d’argent n’a jamais pu se faire, l’usine, là où l’enfant dessine tout ce qu’il imagine et ne sera jamais pris au sérieux, l’usine, « la mia fabrica », c’est l’urgence du moment.

Cette urgence du moment, c’est la même urgence de l’époque des grands froids, là où l’enfant est sorti de la grotte, et sans se brûler les doigts, a réchauffé la famille en inventant le feu.

Chaque semaine dans l'Agefi, retrouvez la rubrique "dans la tête de Léonard de Vinci", par Pécub.






 
 

AGEFI



...