V-Zug fait ses premiers pas à la Bourse suisse jeudi

mercredi, 24.06.2020

L'entreprise zougoise V-Zug, détenue à 30% par Metall Zug, sera cotée sur SIX en tant que société indépendante.

V-Zug indique avoir peu souffert des mesures mises en oeuvre afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. (Keystone)

Désormais séparé du groupe Metall Zug, V-Zug effectuera jeudi ses premiers pas à la Bourse suisse. Le fabricant zougois d'appareils électroménagers, qui revendique la place de numéro un suisse du marché, note avoir peu souffert des mesures mises en oeuvre afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus.

Volant désormais de ses propres ailes, l'entreprise zougoise, qui compte quelque 2000 salariés dans le monde, reste détenue à hauteur de près de 30% par Metall Zug, rappelle mercredi V-Zug dans un communiqué. Dans le cadre de la scission du groupe établi lui aussi à Zoug, ses actionnaires se sont vus offrir une action du spécialiste de l'électroménager pour chaque titre nominatif A Metall Zug en leur possession.

Les détenteurs d'actions nominatives B ont eux obtenu dix titres V-Zug.

Sur la base d'une valeur comptable de 351 millions de francs, le titre V-Zug devrait théoriquement s'établir à 54,60 francs l'unité. Environ 70% des 6,43 millions d'actions émises seront reversées sous forme de dividende aux actionnaires de Metall Zug. Les 30% restants seront conservés par le groupe zougois qui veut rester un investisseurs stratégique de son ex-filiale.

Parmi les grands actionnaires, Heinz Buhofer, le groupe Stöckli et Werner Weber (Wemaco), ainsi qu'Elisabeth Buhofer-Rubli détiendront des parts respectives entre 6,0% et 8,9%.

Notant avoir été relativement épargné par la crise consécutive à la pandémie de Covid-19, V-Zug - qui a dégagé l'année un chiffre d'affaires de 550 millions de francs - relève toutefois avoir été affecté au niveau de la productivité des activités de production. Les effets à moyen et long terme ne peuvent cependant pas être estimés pour l'heure.

Dans le même temps, le processus de transformation initié ces dernières années, avec comme objectif la numérisation et la modernisation des technologies ainsi que l'internationalisation des activités, s'est poursuivi. Toujours en cours, l'opération a déjà été largement mise en oeuvre. (awp)






 
 

AGEFI



...