Gros contrat de Bombardier Transport pour Leclanché

mercredi, 02.10.2019

L'entreprise vaudoise Leclanché fournira ses produits pour dix projets de Bombardier Transport.

Bombardier Transport utilisera la technologie de Leclanché en matière de modules et de de packs utilisant des cellules 100% européennes dans sa vaste gamme de trains. (Keystone)

Toujours en quête de financement, Leclanché se donne un peu d'air. Le fabricant yverdonnois de batteries, porté au rang de fournisseur mondial de systèmes de batteries pour Bombardier Transport, a obtenu une importante commande du fabricant canadien de matériel ferroviaire. L'ordre doit générer des revenus supérieurs à 100 millions de francs sur cinq ans.

Bombardier Transport utilisera la technologie de Leclanché en matière de modules et de de packs utilisant des cellules 100% européennes (GNMC et LTO) pour dix projets de trains, a précisé mercredi Leclanché. Ce partenariat accélérera également la transition des batteries plomb-acide vers les cellules lithium-ion, qui constituent une "technologie propre, écologique et durable", poursuit le communiqué.

Selon les estimations actuelles, qui prennent en compte les avantages concurrentiels des batteries au lithium-ion, ce type de systèmes devrait constituer d'ici 2025, la majorité du marché de stockage d'énergie pour l'industrie ferroviaire. Citant des études indépendantes, Leclanché affirme que la demande de capacité de fabrication de batteries pour ce secteur augmentera de 400% d'ici à 2025.

L'annonce a visiblement suscité l'enthousiasme des investisseurs. Après une entame de séance à la Bourse suisse sur un bond de près de 8%, l'action du groupe établi à Yverdon-les-Bains poursuivait son envol, décollant de 9,33% à 1,64 francs vers 13h00.

Perte semestrielle creusée

L'entreprise du Nord Vaudois a terminé le premier semestre avec un carnet de commandes certes bien rempli, mais ses problèmes de financement l'ont contrainte à reporter des projets. Dans ce contexte difficile, Leclanché, qui a essuyé une chute de ses revenus et creusé sa perte nette, a annoncé la semaine passée une réorganisation de son activité.

Dès 2020, les secteurs Stationary Storage (stockage d'énergie stationnaire), eTransport Solutions (solutions pour transports électriques) et Specialty Battery Systems (spécialités pour les robots, les techniques médicales et la défense) fonctionneront de manière indépendante, avec leur propre profil profits et pertes (P&L). L'opération, qui s'accompagne de l'ouverture du capital des trois unités, doit permettre d'attirer les fonds d'"actionnaires stratégiques à long terme".

Fin juin, le spécialiste des solutions de stockage d'énergie et de batteries électriques présentait un carnet de commandes d'une valeur de 120 millions de francs pour des livraisons prévues en 2019-2020. En attendant de concrétiser ses contrats, Leclanché peine à générer des recettes et le chiffre d'affaires semestriel a été divisé par trois à 7,0 millions.

La perte nette s'est établie à 33,7 millions de francs, à comparer au débours de 25,2 millions subi entre janvier et fin juin 2018. L'entreprise n'a pas fourni de prévisions pour l'ensemble de l'exercice 2019. (awp)






 
 

AGEFI




...