Juul change de patron et fait profil bas

mercredi, 25.09.2019

L'entreprise américaine Juul sera dirigée par un vétéran de l'industrie du tabac.

Les cigarettes électroniques sont sur la sellette aux Etats-Unis après la mort d'au moins neuf personnes. (Keystone)

Le leader du marché américain de la cigarette électronique, Juul, a annoncé mercredi le remplacement de son PDG co-fondateur par un vétéran de l'industrie du tabac et a annoncé suspendre toute publicité ainsi que le lobbying du gouvernement.

Kevin Burns, co-fondateur de l'entreprise de San Francisco qui a connu un étonnant succès en quelques années est remplacé par K.C Crosthwaite, responsable jusque-là chez le cigarettier Altria de la diversification vers la cigarette électronique, indique un communiqué de Juul.

Les cigarettes électroniques sont sur la sellette aux Etats-Unis après la mort d'au moins neuf personnes. San Francisco les a déjà interdites en attendant une réglementation fédérale, des Etats fédérés ont eux aussi procédé à des interdictions partielles.

>> Lire aussi: Juul visé par une enquête criminelle aux Etats-Unis

Le nouveau PDG de Juul a d'ailleurs souligné le problème. "Je crois depuis longtemps en un avenir où les fumeurs adultes choisissent massivement des produits alternatifs comme Juul".

"Malheureusement aujourd'hui, le futur est menacé en raison du trop grand nombre d'usagers jeunes et à l'érosion de la confiance dans notre secteur d'activité", a-t-il ajouté. Il a promis de travailler avec le régulateur, les élus et toutes les parties prenantes pour "gagner la confiance des sociétés dans lesquelles nous opérons".

Altria - qui vient d'annoncer qu'il renonçait à sa mégafusion avec Philip Morris International annoncée fin août - a investi 13 milliards de dollars dans Juul, pour diversifier son fonds de commerce, les ventes de cigarettes classiques ne cessant de baisser aux Etats-Unis. Altria estime que les ventes en volume aux Etats-Unis vont baisser de 5 à 6% en 2019. (ats)






 
 

AGEFI




...