Marks and Spencer: ventes entravées par des fermetures de magasins

mercredi, 22.05.2019

L'enseigne Marks and Spencer a fait état mercredi d'une légère hausse de son bénéfice net lors de son exercice comptable 2018-2019, mais ses ventes ont souffert d'une conjoncture difficile et de nombreuses fermetures de magasins.

Marks and Spencer connaît des difficultés comme nombre de ses concurrents de la distribution physique au Royaume-Uni.(Keystone)

Le groupe de distribution d'alimentation, de vêtements et d'équipement domestique Marks and Spencer a présenté un bénéfice net de 33,5 millions de livres (42,9 millions de francs), un peu supérieur à celui 2017-2018 (25,7 millions de livres), mais ce dernier avait lui-même été divisé par quatre par rapport à celui de l'année précédente. Les ventes ont souffert d'une conjoncture difficile et de nombreuses fermetures de magasins.

Son bénéfice avant impôts hors éléments exceptionnels a cependant diminué de presque 10% à 523,2 millions de livres tandis que son chiffre d'affaires a diminué de 3% à 10,377 milliards de livres lors de l'exercice du 1er avril 2018 au 30 mars 2019.

"Nous sommes en plein dans notre programme de transformation", a expliqué le directeur général de M&S, Steve Rowe, dans un communiqué. "En ce moment nous nous jugeons au moins autant par la vitesse de nos changements que par nos résultats financiers".

La vénérable enseigne connaît des difficultés comme nombre de ses concurrents de la distribution physique au Royaume-Uni, à cause de la montée en puissance du commerce en ligne mais aussi de la cherté des loyers et d'une certaine prudence des consommateurs.

En mai de l'an passé, le groupe a présenté un plan de fermeture d'au moins une centaine de magasins d'ici à 202, qui a pris de l'ampleur depuis: M&S a expliqué mercredi avoir déjà fermé 35 grands magasins en date du 30 mars 2019 et prévoit désormais d'en fermer 85 de plus. Environ 25 supermarchés M&S spécialisés dans l'alimentaire vont aussi fermer.

Le groupe a expliqué toutefois que sa restructuration ne visait pas seulement à fermer des magasins, mais aussi à en redimensionner ainsi que, dans certains endroits, à en ouvrir de nouveaux - une cinquantaine cette année au total.

Le contexte reste néanmoins difficile pour M&S, dont les ventes ont diminué tant dans son activité de vêtements (-3,6%) que du côté de l'alimentaire (-0,6%).

L'enseigne a toutefois mis en avant une progression de presque 10% de ses ventes en ligne de vêtements et produits d'équipement domestique. Ses ventes alimentaires sur internet sont plus modestes, mais le groupe a conclu un accord fin février avec le distributeur en ligne
Ocado pour racheter 50% de son activité au Royaume-Uni.

Pour financer cette opération, Marks and Spencer a annoncé mercredi l'émission de nouvelles actions pour un total d'environ 600 millions de livres (769 millions de francs).(awp)






 
 

AGEFI



...