Alpiq introduit une procédure d’arbitrage contre Bouygues Construction

mercredi, 13.02.2019

L'énergéticien suisse Alpiq introduit une procédure d’arbitrage contre Bouygues Construction, en raison "de divergences de vue sur le montant d’ajustement final du prix d’achat" lors de la vente de ses activités d'ingénierie conclue en 2018.

Alpiq a cédé ses activités de services et d'ingénierie à Bouygues Construction le 31 juillet 2018 pour environ 800 millions de francs. (Keystone)

Un mécanisme d’adaptation du prix a été déterminé par contrat entre Alpiq et le français Bouygues Construction lorsque que le groupe énergétique valdo-soleurois a cédé ses activités de services et d’ingénierie en 2018. Ce mécanisme a été appliqué après la clôture de la transaction. Les deux sociétés ont désormais des avis divergents sur le montant d’ajustement final, indique Alpiq dans un communiqué. Alors qu’Alpiq revendique un montant supplémentaire de 12,9 millions de francs, Bouygues Construction réclame un montant de 205,1 millions de francs en retour.

Alpiq fait savoir qu’il conteste fermement la réclamation de Bouygues Construction tant au niveau du montant que de la motivation. Afin de faire valoir ses revendications liées au mécanisme d’ajustement du prix, l'énergéticien a introduit une procédure d’arbitrage contre Bouygues Construction le 12 février.

Suite à l’accord des autorités de la concurrence européennes et suisses, la vente des activités de services et d’ingénierie d’Alpiq à Bouygues Construction a été clôturée le 31 juillet 2018. Alpiq a alors reçu des liquidités brutes d’environ 800 millions de francs.






 
 

AGEFI



...