L'économie tessinoise plombée sur le front d'intérieur en fin d'année

vendredi, 15.03.2019

L'économie tessinoise a connu une fin d'année difficile, qui ne s'explique que partiellement par la perte de dynamique conjoncturelle observée au niveau international.

Un ralentissement à mettre sur le compte, pour la première fois, de l'absence d'impulsion de la consommation intérieure.(Keystone)

Alors que tous les indicateurs laissaient penser que 2018 serait une année de croissance, les signaux se sont affaiblis aux troisième et quatrième trimestres pour le Tessin.

Un ralentissement à mettre sur le compte, pour la première fois, de l'absence d'impulsion de la consommation intérieure, estime le bureau cantonal de la statistique dans son enquête conjoncturelle publiée vendredi.

Sur le plan du commerce extérieur, le canton italophone a connu, à l'image de l'ensemble du pays, des niveaux records. Les exportations nettes tessinoises (hors joaillerie et métaux précieux) se sont établies à 2,14 milliards de francs, en hausse de 14,9% en rythme annuel, alors que les importations ont bondi de 11,7% à 1,89 milliard. Au niveau national, ces indicateurs ont été de 6,6% et 1,9% en moyenne.

"Les signaux négatifs en revanche arrivent du front intérieur", signalent les statisticiens tessinois, citant la dégradation de l'indice de confiance des consommateurs, la diminution des transactions immobilière (-21,9% à 763,3 millions de francs au 4e trimestre 2018), des recettes du commerce de détail (-10,8% à 5,42 milliards) et des nouvelles immatriculations.

Ces difficultés se font désormais sentir également sur le marché du travail, en particulier dans le canton italophone, où "depuis deux trimestres, les emplois n'augmentent plus, la population active diminue et le taux de chômage BIT est reparti à la hausse", relèvent les auteurs de l'enquête.(awp)






 
 

AGEFI



...