Conflit Migros-Piller: Philippe Menoud également suspecté de fraude

jeudi, 25.06.2020

Le vice-président de l'administration de la société coopérative Migros Neuchâtel Fribourg (MNF), Philippe Menoud, est également prévenu dans l'affaire des bulletins falsifiés.

Philippe Menoud nie toute implication dans l'affaire des bulletins falsifiés.(Keystone)

Le vice-président de l'administration de la société coopérative Migros Neuchâtel Fribourg (MNF), Philippe Menoud ferait partie des trois personnes suspectées d'avoir participé au bourrage d'urnes.

L'avocat de Philippe Menoud, Me Joris Bühler, a confirmé jeudi à l'agence Keystone-ATS une information de la Liberté. A l'instar de Damien Piller, président de l'administration de MNF et prévenu comme lui pour faux dans les titres, Philippe Menoud a été visé par une perquisition, avec une douzaine d'autres personnes.

Comme Damien Piller aussi, Philippe Menoud nie toute implication dans l'affaire des bulletins falsifiés. Il "collabore pleinement avec les autorités", a précisé son avocat. Les deux hommes doivent quitter leurs postes à la MNF à la fin du mois.

Résultat du vote faussé

Il y a deux semaines, le procureur général neuchâtelois Pierre Aubert avait annoncé que le vote de confiance obtenu en novembre par l'administration de MNF, et donc Damien Piller et Philippe Menoud, était entaché d'une importante manipulation. Pour le Ministère public neuchâtelois, quelque 28'000 des 50'000 bulletins déposés par correspondance par les coopérateurs de MNF ont été falsifiés.

Toutes ces voix fausses étaient en faveur de l'administration et des deux Fribourgeois. Or, d'après un comptage remis à jour par la justice, 17'600 coopérateurs ont voté pour le départ immédiat de l'administration et 4600 contre, soit un résultat inverse de ce qui avait été annoncé à l'époque.(awp)

>>Lire aussi: Conflit Migros-Piller: L'administration de MNF se dit stupéfaite de la falsification






 
 

AGEFI



...