Baoshida Swissmetal à Reconvilier sous ajournement de faillite

lundi, 08.10.2018

Le Tribunal régional du Jura bernois-Seeland a prononcé un ajournement de faillite jusqu'à la mi-avril 2019 pour l'entreprise Baoshida Swissmetal à Reconvilier (BE).

L'entreprise Swissmetal, qui avait été au centre d'un long conflit du travail, a été rachetée en 2012 par la filiale suisse du groupe chinois Baoshida. (keystone)

L'entreprise Baoshida Swissmetal, à Reconvilier (BE), connaît des difficultés financières. A la demande de grands clients, le Tribunal régional du Jura bernois-Seeland a décidé de prononcer un ajournement de faillite jusqu'à la mi-avril 2019.

Cette mesure, annoncée lundi par la filiale suisse du groupe chinois Baoshida Holding Group, doit permettre à la société industrielle d'assainir sa situation financière. Elle doit aussi permettre à Baoshida Swissmetal de faciliter son développement.

C'est en raison d'un rapport de surendettement établi par l'organe de révision que la décision a été prise d'ouvrir cette procédure d'ajournement de faillite. Le tribunal a nommé le cabinet Frôté & Partner SA en qualité d'administrateur.

L'étude biennoise aura pour mandat de superviser les activités et la restructuration de la société. Claudio Penna, qui avait été directeur général de Baoshida Swissmetal de novembre 2016 à juillet 2018, a été de nouveau nommé à la direction de l'entreprise.

Informations rassurantes

Il y a un peu plus d'une année, Baoshida Swissmetal avait encore fourni à Unia Transjurane des informations rassurantes sur sa santé financière. La société avait aussi indiqué que la liste de ses créanciers était en diminution.

L'entreprise Swissmetal, qui avait été au centre d'un long conflit du travail, a été rachetée en 2012 par la filiale suisse du groupe chinois Baoshida. La société implantée à Reconvilier et à Dornach (SO) est spécialisée dans la production et la vente de produits en cuivre destinés à l'électronique, à l'automobile et à l'aviation. (ats)






 
 

AGEFI



...