Le transport de marchandises sur le rail a reculé de 7% en 2017

mardi, 27.11.2018

Le transport par la route a progressé de 1,5% l'an dernier tandis le rail a diminué de 7%.

La part du transport ferroviaire de marchandises à travers les Alpes reste élevée: en 2017, 70% des marchandises transportées l'étaient par chemin de fer et 30% par la route. (Keystone)

Après quatre années de croissance, le trafic de marchandises sur le rail a dû céder une part de marché à la route en 2017. La raison tient principalement à la fermeture de la ligne ferroviaire de la vallée du Rhin en Allemagne. Le nouveau tunnel ferroviaire de base du Gothard n'a pas non plus fait le plein.

Le transport par la route a progressé de 1,5% l'an dernier tandis le rail a diminué de 7%, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Ensemble, les deux modes de transport ont vu transiter près de 27,3 milliards de tonnes-kilomètres (Tkm) l'an dernier, soit une baisse de 1,8 par rapport à 2016. Une Tkm correspond au transport d'une tonne sur un kilomètre.

La part de la route était de 63% en 2017, celle du rail 37%. Le rail a ainsi perdu 2 points de pourcentage de sa part de marché dans le transport de marchandises par rapport à l'année précédente.

Le trafic de transit a été particulièrement touché, avec une diminution de 8,3%. Selon l'OFS, cela tient principalement à la fermeture de la ligne ferroviaire de la vallée du Rhin, près de Rastatt (D) pendant 7 semaines à la fin de l'été.

Une partie du trafic de conteneurs a ensuite dû être transféré sur le Rhin: cela a représenté une augmentation de 4,4% de conteneurs transbordés dans le port du Rhin à Bâle, par rapport à 2016.

Trafic alpin

L'interruption à Rastatt a également eu un impact sur le trafic de fret transalpin. En 2017, 27,2 millions de tonnes de marchandises, soit 5,3% de moins, ont été transportées par chemin de fer à travers les Alpes suisses.

En revanche, la quantité de marchandises transportée par la route est restée inchangée à 11,7 millions de tonnes après cinq années consécutives de baisse. Au total, 38,9 millions de tonnes de marchandises ont été transportées à travers les Alpes l'an dernier contre 40,4 millions de tonnes en 2016.

Malgré cela, la part du transport ferroviaire de marchandises à travers les Alpes reste élevée: en 2017, 70% des marchandises transportées l'étaient par chemin de fer et 30% par la route. En Autriche, la proportion est inversée.

Davantage de trafic au Lötschberg

Le tunnel ferroviaire de base du Gothard a été ouvert au trafic en décembre 2016. Malgré cela, le transport de marchandises sur la ligne du Gothard a diminué de 11,4% à 13,6 millions de tonnes, alors qu'il a progressé de 1,8% (à 13,6 millions de tonnes également) sur l'axe Lötschberg-Simplon.

Cela tient, d'une part, au fait que le tunnel de base du Gothard ne pourra atteindre sa pleine capacité que lorsque le tunnel de base du Ceneri aura été ouvert et que toutes les voies d'accès pour le transport ferroviaire de semi-remorques de quatre mètres de hauteur auront été aménagées. D'autre part, il y a eu en 2017 plusieurs fermetures durables de tronçons sur la ligne du Gothard suite à des travaux de construction, ce qui a entraîné des déroutements vers l'axe du Lötschberg-Simplon. (awp)






 
 

AGEFI



...