Adecco, plus grand perdant des blue chips après ses résultats

jeudi, 10.08.2017

Le titre Adecco s'inscrivait comme le plus grands perdant parmi les "blue chips" jeudi à la Bourse suisse. Mais Baader Helvea maintient la recommandation d'achat.

Les réformes voulues par le président Emmanuel Macron en France devraient profiter aux activités d'Adecco. (Keystone)

Le titre Adecco s'inscrivait comme le plus grands perdant parmi les "blue chips" jeudi à la Bourse suisse. Les chiffres trimestriels publiés par le numéro un mondial de l'intérim ont pour la plupart progressé, mais sont restés en dessous des projections des analystes. Après les solides résultats de la concurrence, les attentes avaient été revues en hausse. Seules les déclarations sur la marche des affaires sont de nature à susciter une pointe d'optimisme.

A 10h15, la nominative Adecco chutait de 5,4% à 70,15 francs suisses dans des volumes élevés. Le SMI lâchait 0,07%.

Les experts ne cachent pas leur déception face à l'évolution de la croissance organique, qui est ressortie à 5% pendant le trimestre sous revue, tout en bas de la fourchette des prévisions, et nettement en dessous des 6,3% du consensus.

Au vu des performances réalisées par les rivaux Manpower et Randstad, les analystes avaient tablé sur des chiffres nettement meilleurs de la part d'Adecco, en particulier dans des marchés de référence comme la France, l'Allemagne et les Etats-Unis.

Concernant les marges, les avis sont mitigés. La Banque cantonale de Zurich (ZKB) les juge "meilleures que la concurrence". UBS estime que le contrôle des coûts a été "bon", ce qui a amoindri la pression sur les marges. D'autres analystes considèrent qu'Adecco a manqué les attentes également au niveau des marges.

Les perspectives sont jugées légèrement positives. "La croissance réalisée au premier semestre n'a pas faibli en fin de deuxième trimestre", souligne la ZKB. "L'environnement favorable semble se poursuivre même si le rythme de croissance diffère selon les régions du monde". Vontobel estime de son côté que la tendance est stable.

"Un peu plus faible qu'attendu mais loin d'un grand écart", résume Baader Helvea, qui maintient la recommandation d'achat sur le titre. Les réformes voulues par le président Emmanuel Macron en France devraient profiter aux activités d'Adecco. (awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...