La Bourse suisse parvient à rester sur une dynamique positive

mercredi, 12.04.2017

Le Swiss Market Index a gonflé de 0,54% à 8688,11 points en ouverture.

Le Swiss Market Index a gonflé de 0,54% à 8688,11 points en ouverture.

 La Bourse suisse parvenait mercredi matin à rester sur une dynamique positive, au lendemain d'une clôture légèrement bénéficiaire. L'attitude des investisseurs demeure empreinte de grande prudence en raison de la multiplication des incertitudes pouvant influencer les marchés. En Suisse, le titre Sika connaissait des bas, mais surtout des hauts après l'assemblée générale de mardi.

L'attentisme ambiant se répercute notamment sur Wall Street, dont les indices ont terminé une énième fois sans direction. Pour Mirabaud Securities, cette situation résulte d'une foultitude de facteurs parmi lesquels les tensions géopolitiques, l'incertitude sur la performance trimestrielle des grandes entreprises américaines, le niveau élevé de volatilité ou encore le flou autour de la réforme fiscale américaine.

Différentes statistiques sont attendues en journée, dont les statistiques du chômage en Grande-Bretagne et les prix à l'importation et à l'exportation aux Etats-Unis. Les principaux instituts économiques allemands ont relevé leur prévision de croissance à 1,5% pour 2017 et tablent sur une hausse de 1,8% du produit intérieur brut en 2018, croit savoir Mirabaud Securities. La confirmation doit tomber dans la matinée.

En Suisse, tous les yeux sont tournés vers Sika, dont la cotation va reprendre après une assemblée générale houleuse. L'agenda économique se dégarnit toutefois à vue d'oeil à l'approche du week-end prolongé de Pâques.

A 9h20, le Swiss Market Index (SMI) gonflait de 0,54% à 8688,11 points et le Swiss Leader Index s'étoffait de 0,55% à 1384,62 points. Le Swiss Performance Index (SPI) prenait 0,52% à 9750,97 points. Parmi les valeurs vedettes, seul Actelion (-0,04%) était dans le rouge.
Sika (+0,5%) est passé par tous les états d'âme. A l'ouverture, la porteur du chimiste du bâtiment accusait une perte de 4,3% avant de remonter la pente. La cotation du titre était suspendue depuis mardi, à la mi-journée.

L'assemblée générale de mardi s'est révélée une nouvelle fois houleuse, sur fond de conflit entre le conseil d'administration et la famille fondatrice Burkard. Cette dernière, représentée par la holding Schenker-Winkler a vu ses droits de vote réduits à 5%, ce qui a permis aux administrateurs actuels de rester en place.

Les bancaires UBS (+1,3%) et Credit Suisse (+0,9%) se remplumaient après une séance compliquée la veille, marquée par les craintes autour des résultats des grandes banques américaines. Le président américain Donald Trump a amené de l'eau au moulin de ces grands établissements, en remettant une nouvelle fois en cause la régulation bancaire mise en place par l'administration précédente, dont il dit pis que pendre.

Credit Suisse fait face à des oppositions de plus en plus nombreuses en vue de l'assemblée générale du 28 avril. Après les recommandations peu favorables de la fondation Ethos, le bureau de conseil aux actionnaires ISS s'est à son tour prononcé contre le rapport de rémunération, a rapporté mardi l'agence Reuters.

Kühne+Nagel (+1,0%) a conclu un accord de collaboration avec le mastodonte du commerce en ligne Alibaba. Le logisticien schwytzois fournira aux clients commerciaux de la plateforme chinoise ses services d'acheminement à travers le monde.
ChemChina a obtenu sous conditions l'autorisation des autorités mexicaines pour la reprise de l'agrochimiste bâlois Syngenta (+0,6%). Cinq produits devront être vendus à un concurrent.

Adecco (+1,5%), Aryzta (+0,8%) ou Givaudan (+0,7%) figuraient également parmi les principaux gagnants. Les poids lourds Nestlé (+0,6%), Roche (+0,5%) et Novartis (+0,4%) se trouvaient dans un mouchoir de poche.

Sur le marché élargi, Barry Callebaut cédait 0,22% après les chiffres semestriels de son exercice décalé 2016/17. Tous les indicateurs sont au vert pour le négociant en cacao et produits transformés. Edisun (non traité) a signé une bonne performance en 2016, marquée par de la croissance tous azimuts.

Implenia (+1,1%) a remporté un contrat d'environ 100 mio CHF auprès de l'Administration suédoise des transports pour la réalisation d'un projet de rénovation à Stockholm.
Ypsomed (+0,1%) a confié à Biocon la distribution de son dispositif réutilisable d'injection Ypsopen en Malaisie. Bossard (-0,68% ou -1,3 CHF) et VZ Holding (non négocié) sont traités hors dividende respectif de 3,30 et 4,20 CHF.(awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...