Un compromis pour limiter la hausse tarifaire des transports publics

lundi, 19.09.2016

Le Surveillant des prix et ch-direct ont convenu d'un train de mesures de 50 millions de francs destiné à limiter la hausse des prix dans le service direct des voyageurs.

La mise en service prochaine du tunnel de base du Gothard n'entraînera pas de hausse de tarif pour la ligne de faîte. Les CFF ont accepté d'appliquer un supplément de distance proportionné au nouveau tracé.

Le Surveillant des prix et ch-direct, la communauté tarifaire de transports publics couvrant toute la Suisse, ont convenu d'un train de mesures de 50 millions de francs destiné à limiter la hausse des prix dans le service direct des voyageurs. Ce paquet vise surtout à compenser totalement ou partiellement les hausses de tarifs supérieures à la moyenne des abonnements généraux à partir de décembre, précise un communiqué lundi. Ce compromis a été obtenu après de "long mois de négociations intenses".

La mise en service prochaine du tunnel de base du Gothard n'entraînera pas de hausse de tarif pour la ligne de faîte. Les CFF ont accepté d'appliquer un supplément de distance proportionné au nouveau tracé. Les voyageurs paieront le même prix, qu'ils empruntent la ligne de faîte ou le tunnel de base, précise le Surveillant des prix.

Les titulaires d'un abonnement général, qui subissent les hausses les plus fortes, obtiendront par ailleurs un rabais en cas de prolongation du sésame. La carte 9 heures pour le demi-tarif et l'offre de cartes journalières "6 pour 5" seront maintenues lors du changement d'horaire, en décembre.

Les changements concernent également les cartes Junior, dont le prix passera à 15 francs, contre 30 francs précédemment. Une nouvelle carte pour enfant accompagné, biffant la notion de lien de parenté avec l'adulte, sera émise pour le même tarif. Des jeunes entre 6 et 16 ans voyageant avec des voisins ou des mamans de jour, par exemple, pourront en profiter.

En février, le Comité stratégique du service direct (CSSD), l'un des organes de ch-direct, avait annoncé des augmentations de l'ordre de 3% en moyenne, dans le but d'amortir la hausse du prix du sillon à 100 millions de francs en 2017. Les hausses prévues dépassaient les valeurs fixées dans un règlement à l'amiable en vigueur, affirme le Surveillant des prix.

Le changement d'horaire 2017/18 fera l'objet de nouvelles négociations. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...