Le Suisse Thomas Greminger est confirmé à la tête de l'OSCE

mardi, 18.07.2017

Le Suisse Thomas Greminger est le nouveau secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

Thomas Greminger, ancien bras droit de Didier Burkhalter

Thomas Greminger, ancien bras droit de Didier Burkhalter, est le nouveau secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) siège vacant au sein de l'organisation basée à Vienne.

Thomas Greminger a dirigé le Conseil permanent de l'OSCE en 2014, pendant l'année de présidence de la Suisse. Bras droit du conseiller fédéral Didier Burkhalter, il a alors été l'un des principaux artisans de la mise en place de la mission d'observation en Ukraine.

M. Greminger est formellement nommé, a indiqué mardi l'OSCE. Aucun des 57 Etats membres n'a opposé son veto durant les cinq jours d'une procédure silencieuse.

L'occupation des postes principaux de l'OSCE a longtemps été incertaine. A la suite de la démission de l'Italien Lamberto Zannier pour le 1er juillet, le poste de secrétaire général est même resté orphelin

Une percée a finalement eu lieu mardi dernier lors d'une réunion des ministres de l'OSCE à Mauerbach, près de Vienne. Sous la direction du ministre autrichien des affaires étrangères Sebastian Kurz, président de l'organisation, les membres de l'OSCE sont parvenus à un accord unanime.

L'ex-ministre islandaise des Affaires étrangères Ingibjörg Solrun Gisladottir devrait être nommée cheffe du Bureau des institutions démocratiques et des droits humains (ODIHR). L'ancien ministre français Harlem Désir devrait, lui, devenir le délégué pour la liberté des médias. Le poste de commissaire aux minorités sera occupé par le secrétaire général sortant Lamberto Zannier.


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...