Adecco croît solidement en 2017 et relève le dividende

jeudi, 01.03.2018

Le spécialiste du travail temporaire Adecco a profité d'une activité florissante sur l'exercice écoulé, enregistrant une solide croissance organique ajustée de 6%.

Le groupe Adecco a enregistré une solide année en 2017.(keystone)

Le spécialiste du travail temporaire Adecco a profité d'une activité florissante sur l'exercice écoulé, enregistrant une solide croissance organique ajustée de 6%, avec un chiffre d'affaires de 23,66 milliards d'euros. Le dividende sera revu à la hausse et un programme de rachat d'action sera lancé, a indiqué jeudi le leader mondial du secteur.

"Le groupe Adecco a enregistré une solide année en 2017, avec une bonne performance financière et des progrès significatifs réalisés au niveau stratégique", a souligné le directeur général (CEO) Alain Dehaze, cité dans le communiqué.

Le groupe a profité d'une solide performance en France, en Italie, dans la péninsule ibérique ainsi que dans le Benelux et les pays nordiques. La répartition des activités et les prix ont toutefois pesé sur la marge brute, mais le contrôle des coûts a permis de limiter ces effets.

En 2017, le bénéfice net attribuable aux actionnaires a progressé de 9% à 788 millions d'euros. Sur le seul quatrième trimestre, il a bondi de 38% à 297 millions, porté par la réévaluation de taxes différées en France et aux Etats-Unis. Les réformes fiscales dans ces pays ont conduit à réévaluer le taux d'imposition à 23%, contre 28% pour l'ensemble de l'année.

Le résultat avant intérêts, impôts et amortissements (Ebita) a progressé de 5% à 1,15 milliard d'euros en 2017. La marge afférente s'est inscrite à 4,9%, contre 4,8% un an plus tôt. Sur le seul quatrième trimestre, l'Ebita a par contre reculé, entravé par des investissements stratégiques, à 274 millions (-6%).

Le bénéfice brut a progressé de près 2%, ou 4% en termes organiques et ajustés, à 4,35 milliards d'euros sur l'année 2017. Non ajusté, il est toutefois en repli sur le dernier partiel, à 1,09 (-2%), la marge chutant de 90 points de base à 17,9%. Les jours ouvrables ont eu un impact négatif et la concurrence a fait pression sur les prix.

Le chiffre d'affaires a accéléré sa progression en termes organiques au quatrième trimestre, augmentant de 7% pour atteindre 6,06 milliards d'euros. Les mouvements sur le marché des devises ont eu un impact négatif à hauteur de 3%.

En France, la croissance organique ajustée a atteint 9% au 4e partiel, tandis que l'Italie (+22%), les Benelux et pays nordiques (+12%) et la péninsule ibérique (+11%) ont enregistré une croissance à deux chiffres. La région Allemagne, Autriche et Suisse a évolué plus timidement (+4%), mais la Suisse seule a progressé solidement (+11%).

Dividende relevé

Le conseil d'administration proposera le versement d'un dividende de 2,50 francs, en hausse de 4% par rapport à 2016. Un programme de rachat d'actions de 150 millions d'euros est également prévu.

Pour le quatrième trimestre 2017, les analystes tablaient sur un bénéfice net inférieur à 204 millions d'euros, tandis que l'Ebitda était attendu plus élevé à 307 millions. Adecco a fait mieux qu'espéré sur le chiffre d'affaires, qui était attendu à 6,0 milliards d'euros. Pour le dividende, le consensus s'était accordé avec justesse sur 2,50 francs par action.

Adecco ne fournit pas de prévision pour l'année en cours. Toutefois, le groupe indique qu'en janvier et en février 2018, la croissance des revenus s'est inscrite à 5%. La marge du bénéfice brute devrait être influencée négativement par les effets des jours fériés au premier trimestre (-30 points de base).

Un changement est à noter à la direction avec le départ de la responsable des ressources humaines Shanthi Flynn fin avril.(awp)






 
 

AGEFI




...