Nette progression du bénéfice pour Cembra en 2018

vendredi, 22.02.2019

Le spécialiste du crédit à la consommation Cembra Money Bank a crû dans toutes ses lignes de métier l'année dernière.

Dans le domaine des cartes de crédit, les revenus ont connu une croissance encore plus forte, de 15%.(Keystone)

Cette performance s'est répercutée favorablement sur les recettes et le bénéfice net, supérieurs aux attentes. Les actionnaires devraient en profiter grâce à une proposition de relèvement de dividende.

Le bénéfice net s'est inscrit à 154,1 millions de francs, en hausse de 7% sur un an, indique vendredi Cembra. Le produit d'exploitation s'est envolé de 11% à 438,8 millions. La principale activité, les opérations d'intérêts, a bouclé sur un résultat net en hausse de 9% à 309,2 millions. Ces recettes sont liées aux petits crédits.

Dans le domaine des cartes de crédit, les revenus ont connu une croissance encore plus forte, de 15%. Les opérations de commissions et des prestations de services ont généré un produit de 129,6 millions.

Les charges d'exploitation ont fortement augmenté (+15%) et pesé à hauteur de 193,0 millions sur le compte de résultat.

En termes de volumes, Cembra affichait à fin décembre des créances à la clientèle de 4,807 milliards de francs, ce qui représente une hausse de 5%. Les crédits à la consommation ont pris 6% à 1,89 milliards, tandis que l'activité cartes de crédit a atteint 940 millions (+13%).

Numérisation dans le viseur

Le conseil d'administration propose de verser un dividende augmenté de 20 centimes à 3,75 francs.

Une majorité d'indicateurs sont supérieurs aux attentes du consensus AWP, à savoir le bénéfice, les recettes et le dividende. En revanche, les analystes prévoyaient en moyenne des charges d'exploitation à 185,1 millions et des créances clientèle à 4,812 milliards.
Le ratio de fonds propres durs (Tier1)est resté stable à 19,2%.

Pour 2019, la direction prévoit d'augmenter le bénéfice par action dans la fourchette 5,40-5,70 francs, à comparer aux 5,47 francs de 2018. La croissance continue dans le domaine des cartes de crédit devrait permettre de compenser la baisse enregistrée dans le crédits à la consommation.

Cembra a souffert ces deux dernières années d'une ordonnance du Conseil fédéral visant à lutter contre le surendettement. Depuis juillet 2016, les taux pour les crédits au comptant sont plafonnés à 10% et à 12% pour les cartes de crédit, contre 15% auparavant.

"En 2019, nous allons continuer de nous concentrer sur la numérisation de notre coeur de métier et encourageront en outre l'innovation pour améliorer nos interactions avec les clients", a déclaré le directeur général Robert Oudmayer, cité dans le communiqué.(awp)






 
 

AGEFI



...