Recettes quasi-stables au troisième trimestre pour Straumann

mercredi, 28.10.2020

Le spécialiste des techniques dentaires Straumann a enregistré au troisième trimestre un chiffre d'affaires quasi-stable.

Toutes les régions à l'exception de l'Amérique latine, ont contribué à la performance de Straumann.(Keystone)

Malgré la nette amélioration observée durant ce partiel, Straumann se montre prudent pour les prochains mois. Durant la période sous revue, les recettes ont cédé 0,2% à 370,4 millions de francs. La croissance organique s'est pour sa part inscrite à 7,7%, précise mercredi le communiqué. Toutes les régions à l'exception de l'Amérique latine, ont contribué à la performance.

Les chiffres sont peu ou prou conformes au consensus AWP. Les analystes interrogés tablaient sur un chiffre d'affaires de 371,1 millions en moyenne.

Sur les neuf premiers mois, les ventes ont cédé 15,3% à 975,5 millions de francs, et en baisse de 10,7% hors effets de change et d'acquisition.

Straumann se montre prudent par rapport à l'évolution des affaires pour les prochains mois, le nombre de contaminations au Covid-19 étant de nouveau en hausse et l'effet de rattrapage ayant déjà été absorbé.

Titre en forte baisse après la publication des résultats trimestriels

Le titre Straumann baissait fortement mercredi à la Bourse suisse après la publication de son chiffre d'affaires du 3e trimestre. Ce dernier est plus ou moins conforme aux attentes des marchés tandis que la croissance organique est bien meilleure qu'anticipé. Le fabricant d'implants dentaires se montre cependant prudent pour les prochains mois.

Durant la période sous revue, les recettes ont cédé 0,2% à 370,4 millions de francs. La croissance organique s'est pour sa part inscrite à 7,7%. Toutes les régions à l'exception de l'Amérique latine, ont contribué à la performance.

A 10h40, le titre (-6,4% à 922 francs) détenait la lanterne rouge parmi les 30 valeurs vedettes dans un marché SLI en baisse de 1,84%.

Tous les analystes saluent unanimement la solide croissance organique, bien meilleure que les prévisions les plus optimistes. L'appréciation du franc a cependant pesé sur la performance financière.

Vontobel parle de croissance organique "impressionnante" après une chute de 35,9% au 2e trimestre et une base de comparaison élevée au 3e trimestre 2019. La situation s'est redressée plus vite qu'anticipée, constate l'analyste Sibylle Bischofberger, en particulier en Asie-Pacifique.

Le redressement des affaires entre juillet et septembre démontre la résilience de l'entreprise, affirme l'analyste de Berenberg tout en ajoutant que l'on ne doit pas oublier que cette forte dynamique est également due à des transferts d'activités du 2e trimestre. En outre, Straumann pense que l'effet "rattrapage" a maintenant été en grande partie absorbé, rappelle-t-il

Se montrant prudent, l'analyste Michael Healy pense qu'il ne faut pas s'attendre à un rétablissement linéaire tout en notant que Straumann est bien positionné pour continuer à gagner des parts de marché.(AWP)






 
 

AGEFI



...