Une start-up vaudoise veut uberiser les réservations des blocs opératoires

Mercredi, 18 juillet 2018 // Matteo Ianni

La start-up resot.care va lancer une plateforme de mise en relation entre les différents intervenants professionnels du domaine médical. L’objectif est de simplifier les réservations d’interventions chirurgicales ambulatoires, stationnaires et privées. Une innovation de taille dans le milieu hospitalier.

La question des délais d’attente pour les interventions chirurgicales non urgentes soulève des controverses et s’avère parfois déroutante.  Aujourd'hui, des personnes souffrantes sont obligées d'attendre plusieurs mois pour une opération. Comment en est-on arrivé à un tel engorgement? Les...

SGS est en ligne avec son plan stratégique 2020

Mercredi, 18 juillet 2018 // Elsa Floret

Pour ses acquisitions le leader mondial de l’inspection - dont les résultats semestriels sont en hausse - met le focus sur l’Asie du Nord-Est et l’Amérique du Nord.

Lors de la présentation de ses résultats semi-annuels devant les médias mercredi depuis son quartier général genevois, la SGS renouvelle ses perspectives 2018, ainsi que ses objectifs stratégiques de croissance 2020. Les résultats sont en hausse. En ce qui concerne l’accélération du programme d’acquisitions du leader...

Temenos poursuit sa croissance tous azimuts au 2e trimestre

Mercredi, 18 juillet 2018

Le chiffre d'affaires de Temenos s'est élevé à 204 millions de dollars, en hausse de 17% sur un an.

Temenos a annoncé mercredi des résultats extrêmement solides au 2e trimestre. Aussi bien le chiffre d'affaires que le résultat opérationnel (Ebit) et les recettes tirées des licences sont en nette hausse et bien supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du développeur genevois de logiciels bancaires s'est...

Perrot Duval voit son bénéfice chuter malgré une hausse des ventes

vendredi, 13.07.2018

Le spécialiste de l'automatisation a enregistré des ventes de 49,5 millions de francs. Le bénéfice net a toutefois été divisé par deux à 0,7 million, car il s'inscrit dans la fourchette des objectifs de l'entreprise, qui avaient été abaissés début mars après les résultats sur neuf mois.

Nicolas Eichenberger. Le CEO et actionnaire majoritaire de Perrot Duval veut améliorer la rentabilité.

Le spécialiste de l'automatisation Perrot Duval a enregistré des ventes de 49,5 millions de francs sur l'exercice décalé 2017/18 clos fin avril, en hausse de 7%. Le bénéfice net a toutefois été divisé par deux à 0,7 million, précise vendredi la société.

Le bénéfice net s'inscrit dans la fourchette des objectifs de l'entreprise, qui avaient été abaissés début mars après les résultats sur neuf mois. Perrot Duval s'attendait à un bénéfice net entre 0,5 et 0,8 million, au lieu des 1,2 à 1,6 million précédemment.

L'exercice 2016/17 s'était soldé par un bénéfice net de 1,5 million, incluant 0,6 million issu de la vente d'une participation minoritaire dans la société bernoise Belwag.
Le chiffre d'affaires réalisé, 49,5 millions, dépasse légèrement les objectifs de la société, à 48 millions.

La progression du chiffre d'affaires est à mettre sur le compte de la division Infranor, spécialisée dans la robotisation de machines et de Cybelec, fournisseur de solutions pour des marchés de niche, en particulier les fabricants de machines permettant la déformation de la tôle.

Par contre, la division Füll, qui se concentre sur la conception et l'installation de dosage et de stockage pour produits liquides et pâteux entièrement automatisées, a fait face à un important report de commandes sur l'exercice 2018/19, diminuant ses ventes durant l'exercice sous revue. En outre, les frais de réorganisation se sont inscrits au-dessus de ce qui était prévu.
Les chiffres détaillés seront fournis le 23 août.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...