Wisekey demande l'autorisation à la Finma d'émettre des jetons virtuels

mercredi, 10.10.2018

Le spécialiste de la cybersécurité Wisekey a demandé à l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (Finma) son aval pour émettre des jetons de sécurité sur la blockchain (STO).

Wisekey teste déjà la cryptomonnaie Wisecoin dans les voitures intelligentes, comme moyen d'identification et de paiement entre les objets connectés.

Avec l'accord de la Finma, Wisekey pourra mettre en place l'échange de tokens Wisecoin  sur Lykke Exchange.

L'opération sera menée pour Wisecoin, une entité de Wisekey basée à Zoug et établie formellement en août dernier. Sa mission est de sécuriser l'internet des objets passant par la technologie des chaînes de blocs, "de plus en plus vulnérable aux cyberattaques" en raison de sa taille et de sa complexité croissantes. Une fois l'accord de la Finma obtenu, les tokens Wisecoin pourront être échangés sur Lykke Exchange.

Wisecoin permet aux objets connectés de s'identifier et de s'authentifier mutuellement afin qu'ils puissent accomplir des transactions sécurisées. "Nous testons déjà la cryptomonnaie Wisecoin dans les voitures intelligentes, comme moyen d'identification et de paiement entre les objets connectés, ce qui permet à ces voitures de payer pour l'électricité, l'essence ou le parking", a souligné mercredi Carlos Moreira, directeur général de Wisekey, cité dans le communiqué.(awp)






 
 

AGEFI



...