Bourse Zurich: ouverture dans le vert, avant d'importantes échéances

mercredi, 15.03.2017

Le SMI renait mollement de la hauteur ce matin, dans l'attente d'importantes échéances géopolitiques et économiques.

A 09h30, le Swiss Market Index (SMI) prenait 0,26% à 8686,21 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,29% à 1375,54 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,21% à 9571,70 points. Sur les trente principales cotations, 19 grimpaient, neuf descendaient et deux se retrouvaient au point de départ.

La Bourse suisse prenait mollement de la hauteur mercredi matin, dans l'attente d'importantes échéances géopolitiques et économiques. Des élections législatives se tiennent ce jour aux Pays-Bas, qui risquent de donner une représentation inédite à l'extrême-droite eurosceptique néerlandaise.

Au terme de deux jours de conclave, le principal comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale américaine (Fed) doit surtout confirmer - ou non - les attentes d'un relèvement des taux d'intérêts aux Etats-Unis. La décision est attendue après clôture des places européennes et sera encore suivie d'une conférence de presse, susceptible de donner des détails sur le calendrier pour de prochaines hausses de taux.

Stock et fondamentaux du pétrole viendront encore enrichir une ribambelle d'indicateurs macro-économiques.

En Suisse, Dufry retiendra l'attention après ses résultats 2016. Actelion a dévoilé l'appellation de sa future émanation. Le marché élargi a offert un feu d'artifice matinal de résultats d'entreprises et d'annonces diverses.

A 09h30, le Swiss Market Index (SMI) prenait 0,26% à 8686,21 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,29% à 1375,54 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,21% à 9571,70 points. Sur les trente principales cotations, 19 grimpaient, neuf descendaient et deux se retrouvaient au point de départ.

Dufry (+3,3%) tirait son épingle du jeu. L'exploitant de boutiques hors taxes a retrouvé la voie de la rentabilité l'an dernier et le flux de trésorerie impressionne les analystes. La direction se veut confiante pour la suite.

Adecco s'adjugeait 1,0%, tout comme les grosses banques UBS et Credit Suisse. Julius Bär (+0,8%) suivait de près. Aux assurances, Swiss Re (+0,8%) menait le bal, devant Swiss Life (+0,6%) et Zurich Insurance (+0,5%). La perspective d'une hausse imminente des taux outre-Atlantique attise l'appétit pour les valeurs financières,

Nestlé (+0,5%) apportait une contribution non négligeable à la tendance positive, au contraire de Novartis (inchangé) et de Roche (-0,2%).

Actelion présentait de léger gains (+0,3%). La société pharmaceutique bâloise a dévoilé en matinée l'appellation de sa future émanation, baptisée "Idorsia". Cette société doit permettre l'émancipation des activités de recherche et développement.

Aryzta (-3,2%) continuait sa chute. Depuis le début de l'année, le recul s'élève à 30%. Le boulanger industriel a présenté lundi un partiel considéré comme décevant. La société n'a pas articulé d'objectifs pour l'année, ce qui a don d'inquiéter les investisseurs.

Galenica (-1,6%) et Geberit (-1,3%) ont publié leurs chiffres hier et naviguaient également sous la barre de 1%. Le dernier nommé a vu sa recommandation dégradée par Kepler Cheuvreux à "hold" de "buy".

Les nouvelles étaient légion du côté du marché élargi, avec des résultats annuels à la pelle. La banque privée EFG (+4,9%), le groupe industriel Comet (+1,7%) et la société immobilière BFW (+1,1%) avaient les faveurs de la cote, contrairement au fabricant d'automates de laboratoire Tecan (-7,2%) et l'entreprise de transport BVZ (-0,5%).

Evolva (-5,1%) et SHL (-0,9%) ont levé de l'argent frais, tandis que Peach Property (inchangé) a garni son portefeuille immobilier avec une emplette en Allemagne. Le titre Bucher (+0,5%) ne semblait guère perturbé par l'ouverture d'une enquête par la Commission de la concurrence (Comco). - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...